Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:19

Sept gardiens de prison devant leurs juges

ProcèsUne détenue les accuse de l'avoir molestée indûment un soir de 2009 à la prison de la Tuilère à Lonay (VD).

Image: Alain Rouèche

Ce matin s’ouvre au Tribunal d’arrondissement de la Côte à Nyon, le procès de sept gardiens qui officiaient en 2009 à la prison de la Tuilère de Lonay (VD). Samantha (prénom d’emprunt), une détenue de 54 ans y purgeait alors sa peine de 15 ans de prison pour instigation à l’assassinat de son mari.

Cette ressortissante dominicaine affirme qu’un soir, ces agents pénitentiaires (3 femmes et 4 hommes) l’avaient placé indument à l’isolement. Pour ce faire, ils l’auraient couché à terre, menotté et frappé. Elle a donc déposé plainte pour lésions corporelles simples qualifiées et abus d’autorité.

Le procès a bien failli être reporté puisque Me Yaël Hayat, avocate de la détenue avait demandé sans succès la récusation du procureur Mermoud en charge de cette affaire. Et ce au motif que ce dernier avait dans un premier temps classé la plainte avant qu’un appel de l'intéressée ne lui donne tort. Samantha aura également un second défenseur en la personne du médiatique avocat Parisien Me Eric Dupond-Moretti.

Créé: 20.11.2014, 08h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.