Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 19:09

Fribourg Une série d’incendies intentionnels enfin élucidée

Une enquête a permis d’identifier cinq personnes mineures soupçonnées d’avoir commis plusieurs incendies intentionnels à Neyruz (FR).

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police cantonale fribourgeoise a réussi à élucider une série d’incendies intentionnels et dommages à la propriété à Neyruz entre fin 2019 et la mi-mai. En effet, une enquête a permis d’identifier cinq personnes, toutes mineures, soupçonnées d’être les auteurs de ces actes.

Ces individus ont tagué et endommagé à plusieurs reprises divers endroits aux alentours de la gare, tels que des murs, des plafonds, des infrastructures ou des conduites d’aération. De nombreux déchets ont également été sciemment abandonnés sur les lieux, fait savoir la police cantonale dans un communiqué vendredi.

L’enquête a en outre révélé que le feu avait été bouté intentionnellement à des objets dans une salle d’attente de la gare et à un container dans un parking souterrain entre fin février et début mars.

La police a identifié trois hommes et deux femmes, tous mineurs, âgés entre 14 et 16 ans et domiciliés dans la région. Tous ont reconnu les faits. Ils seront dénoncés au Tribunal des mineurs.

Créé: 22.05.2020, 12h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.