Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:18

Canton de Zurich Sexting avec une ado: sa peine est réduite

Le trentenaire condamné pour des «chats» avec une jeune finlandaise fera moins de prison mais doit suivre une thérapie ambulatoire.

L'homme avait envoyé à la jeune fille des photos de lui nu. Il avait ensuite insisté pour qu'elle fasse de même et il était parvenu à ses fins.

L'homme avait envoyé à la jeune fille des photos de lui nu. Il avait ensuite insisté pour qu'elle fasse de même et il était parvenu à ses fins. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Suicidaire? Faites-vous aider!

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse ! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l’association Stopsuicide ( https://www.stopsuicide.ch/site/content/trouver-de-laide ), dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes : «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le tribunal cantonal zurichois a réduit de 42 à 28 mois de prison la peine infligée à un homme de 30 ans accusé de sexting avec une ado de 14 ans.

Le trentenaire habitant le canton de Zurich a été reconnu coupable de contrainte sexuelle et d'acte d'ordre sexuel avec un enfant. Le jugement n'est pas encore entré en force.

Le prévenu a contraint une fille de 14 ans habitant en Finlande à poursuivre leur relation virtuelle sous peine d'envoyer des photos d'elle nue à ses parents et à ses camarades. Les faits remontent à septembre 2016.

Rencontre sur un «chat» en ligne

L'accusé, de nationalité suisse, et sa victime se sont rencontrés sur un «chat» en ligne. Rapidement, l'adolescente et l'homme alors âgé de 28 ans communiquent à travers différents canaux. Fin 2016, leurs contacts durent jusqu'à une heure par jour.

Le Zurichois a envoyé à la jeune fille des photos de lui nu. Il a ensuite insisté pour qu'elle fasse de même et il est parvenu à ses fins. Il a ainsi obtenu 27 photos d'elle nue. Plus tard, il l'a menacée d'envoyer les photos reçues à ses parents et ses camarades classe si elle ne lui en envoie pas de nouvelles ou si elle rompt le contact.

Suicide de l'adolescente

La jeune fille s'est suicidée en juin 2017, trois mois après le dernier contact avec le Zurichois. Elle souffrait déjà de graves problèmes psychiques avant de faire la connaissance du prévenu sur un «chat».

Comme le tribunal de première instance, le tribunal cantonal juge qu'il n'existe aucun lien de causalité entre les faits jugés et le suicide. Le procureur est du même avis. (ats/nxp)

Créé: 16.09.2019, 17h16


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.