Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 16:23

Ukraine Six morts dans l'incendie d'un hôpital psychiatrique

Une tragédie est survenue dans un hôpital psychiatrique en Ukraine, où six personnes ont péri dans les flammes.

Terrible tragédie dans un hôpital psychiatrique ukrainien.

Terrible tragédie dans un hôpital psychiatrique ukrainien. Image: Archive/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six personnes ont été tuées lundi soir dans l'incendie d'un hôpital psychiatrique à Odessa, dans le sud-ouest de l'Ukraine, ont annoncé mardi les autorités.

«En tout, six personnes sont mortes et quatre ont été hospitalisées», a indiqué mardi dans un communiqué le service ukrainien des Situations d'urgence. Neuf autres personnes ont été sorties indemnes du bâtiment, précise le communiqué.

Selon la même source, le feu s'est déclenché en fin de soirée dans ce bâtiment d'un étage, pour des raisons qui n'ont pas encore été identifiées.

Condoléances du président

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déploré une «tragédie horrible» et ordonné au Premier ministre Volodymyr Groïsman de créer une commission gouvernementale chargée d'enquêter sur l'incendie.

«Les raisons vont être établies. Je présente mes condoléances aux familles et aux proches des victimes», a-t-il écrit sur Twitter.

Les incendies aux bilans meurtriers ne sont pas rares en Ukraine et dans plusieurs autres ex-républiques soviétiques en raison d'infrastructures vétustes et du laxisme en matière de sécurité. (afp/nxp)

Créé: 11.06.2019, 09h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.