Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 15:52

Justice Sonia Grimm: violée par son mari, sur le banc des accusés et acquittée!

Accusée de tentative d'escroquerie et de faux dans les titres, l'artiste de St-Cergue (VD) est acquittée. Elle comparaissait ce matin devant le Tribunal de police de La Côte suite à une plainte de son mari abuseur.

Sonia Grimm

Sonia Grimm Image: Lionel Flusin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quasi quatre ans jour pour jour après avoir été violentée par son futur ex-époux, la chanteuse pour enfants comparaissait ce matin, à Nyon. Défendue et soutenue par son avocat Me Alain-Valéry Poitry, Sonia Grimm est venue contester l'ordonnance pénale qui la condamne à une peine pécuniaire pour tentative d'escroquerie et faux dans les titres.

Les faits, qui lui sont reprochés à la suite d'une énième plainte déposée par son mari, sont surréalistes. Monsieur, qui ne s'est pas présenté à l'audience, prétend ne jamais avoir reçu sa lettre de licenciement de la société de production que le couple gérait en commun. Lettre écrite par la prévenue elle-même le 31 août 2014 peu après les outrages subis par son ex-conjoint, qui a écopé fin 2015 d'une peine avec sursis pour viol.

En outre, par la production de cette lettre de résiliation, on accuse l'artiste de 44 ans d'avoir tenté de faire croire à la Chambre patrimoniale cantonale que les prétentions de salaire de son époux pour la période postérieure à cette résiliation étaient infondées.

Harcèlement judiciaire

Me Poitry a balayé toutes ces allégations lors de sa plaidoirie: «Monsieur a été s'inscrire au chômage et a touché des indemnités. Pourquoi s'il ne se savait pas licencié? Son objectif reste toujours le même: le harcèlement continuel de ma cliente. Il a déposé cette plainte lors de son propre procès pénal fin 2015 pour orienter le tribunal correctionnel ainsi que pour destabiliser ma mandante et faire pression sur elle. Je demande l'acquittement pur et simple de ma cliente et une indemnité de 14'500 francs, à la louche.»

La présidente du Tribunal de police a rendu ce midi son jugement. Elle a acquitté Sonia Grimm des deux chefs de prévention et a suivi en tous points l'argumentaire de Me Alain-Valéry Poitry. L'auteure recevra, en outre, une indemnité de quelque 9000 francs.

Détail piquant: son futur ex-mari a déposé récemment à Genève une nouvelle plainte pénale à son encontre s'agissant de son livre «Insoumise - Autopsie d'un amour destructeur» paru ce printemps. Plainte tendant bien entendu à censurer son témoignage et sa parole libérée.

evelyne.emeri@lematin.ch

Créé: 14.08.2018, 11h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.