Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:03

Zurich Des inconnus taguent la Banque nationale suisse

L'action visait le Forum économique mondial à Davos: «SMASH WEF» (détruisons le WEF), pouvait-on lire sur un graffiti.

Systématiquement depuis de nombreuses années, des bâtiments abritant avant tout des banques sont la cible d'opposants au WEF dans les jours qui précèdent le forum.

Systématiquement depuis de nombreuses années, des bâtiments abritant avant tout des banques sont la cible d'opposants au WEF dans les jours qui précèdent le forum. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des inconnus ont jeté de la peinture contre le bâtiment de la Banque nationale suisse (BNS) mardi vers 23h30 à Zurich.

Les membres de la sécurité de la BNS ont observé plusieurs vandales présumés et ont alerté la police. Deux hommes ont été arrêtés. Ils sont âgés de 20 et 25 ans, a indiqué mercredi la police municipale. Les dégâts sont estimés à plusieurs dizaines de milliers de francs.

Systématiquement depuis de nombreuses années, des bâtiments abritant avant tout des banques sont la cible d'opposants au WEF dans les jours qui précèdent le forum. UBS, Credit Suisse ou Julius Bär en ont notamment été victimes depuis 2006.

(ats/nxp)

Créé: 18.01.2012, 14h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.