Lundi 20 janvier 2020 | Dernière mise à jour 21:16

France Une policière se suicide au poste avec son arme

Une fonctionnaire de police s'est donné la mort avec son arme de service ce lundi matin, sur son lieu de travail à Saint-Nazaire.

Le drame s'est déroulé au commissariat de Saint-Nazaire.

Le drame s'est déroulé au commissariat de Saint-Nazaire. Image: Capture écran Google maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une policière de 52 ans, major de police, s'est suicidée lundi matin avec son arme de service au commissariat de Saint-Nazaire, a-t-on appris auprès de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique.

«Elle était en poste au commissariat de Saint-Nazaire et s'est suicidée avec son arme de service dans le commissariat», a indiqué la DDSP. Dans un communiqué, la procureure de la République de Saint-Nazaire a précisé que la fonctionnaire de police s'était donné la mort à 9H00.

Aucune lettre laissée

«Cette fonctionnaire de police, major affectée à un poste d'encadrement au GSP (groupe de sécurité de proximité, NDLR), n'a laissé aucune lettre expliquant son geste», a indiqué la procureure Sylvie Canovas, précisant qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de la mort et qu'une autopsie sera pratiquée mardi.

Il s'agit du second suicide de policier de l'année. En 2019, 59 agents ont mis fin à leurs jours, selon un décompte de la police, contre 35 en 2018. (afp/nxp)

Créé: 13.01.2020, 17h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.