Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 14:46

Thaïlande Une Suissesse retrouvée inanimée dans l’eau

À Phuket, une femme de 51 ans a été «repêchée» in extremis par un touriste.

Le soleil s'était déjà couché sur une plage de Patong lorsqu'un corps a été repéré dans l'eau.

Le soleil s'était déjà couché sur une plage de Patong lorsqu'un corps a été repéré dans l'eau. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi vers 18 h 45 sur la plage de Patong, à Phuket, malgré la nuit déjà tombée, un touriste éthiopien de 38 ans a repéré un corps flottant sur la mer, le visage immergé dans l’eau. Il a immédiatement agi et a réussi à ramener cette personne, une femme, sur le rivage. Elle ne respirait plus et n’avait plus de pouls, note la presse locale.

Le touriste a appelé les sauveteurs à l’aide et ils ont réussi à réanimer la malheureuse. Elle a repris conscience mais respirait encore très péniblement, précise «The Phuket News». Elle a été menée à l’hôpital. Son état de santé actuel n’est pas clairement décrit, mais elle était toujours hospitalisée ce jeudi matin.

Alcool en cause?

Selon le «Bangkok Post», une surconsommation d’alcool pourrait être à l’origine de ce qui a bien failli se terminer en drame.

La police a précisé qu’il s’agit d’une femme binationale, Suissesse et Russe, de 51 ans. Elle séjourne à Phuket depuis cet été: elle est arrivée sur place le 17 août, est-il précisé. Une amie originaire d’Ukraine est à son chevet.

R.M.

Créé: 07.11.2019, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.