Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 05:53

France voisine Une Suissesse terrorisée secourue sur le Salève

Gagnée par la panique, une randonneuse ne parvenait plus à avancer. Un hélicoptère a volé à son secours.

Un hélicoptère de la sécurité civile française Dragon 74 est parvenu à localiser la randonneuse.

Un hélicoptère de la sécurité civile française Dragon 74 est parvenu à localiser la randonneuse. Image: Facebook/Dragon 74

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les congés de Pâques n’ont pas été de tout repos pour une randonneuse de nationalité suisse, relate «Le Dauphiné». Dimanche, cette femme était partie avec son mari sur le Salève mais, pour des raisons non détaillées, elle s’est retrouvée bloquée dans un secteur situé à quelque 800 mètres d’altitude. «Prise de panique sur un chemin du mont», la malheureuse «ne parvenait plus à avancer», précise le quotidien français.

Dragon 74 mobilisé

À la mi-journée, la randonneuse «terrorisée» a donc appelé les secours. L’hélicoptère de la sécurité civile Dragon 74 a alors été mobilisé et est parvenu à localiser la randonneuse sur un chemin d’approche, sous les câbles du téléphérique du Salève. L’équipage a pu la récupérer et, au final plus de peur que de mal: l’hélicoptère a déposé la Suissesse sur le stade de football du Pas-de-l’échelle, à Étrembières, non loin du point de départ du téléphérique.

Créé: 23.04.2019, 10h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters