Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 12:17

Meurtre de Marie «Comment un prédateur sexuel a pu se retrouver dans la nature?»

Lors de la conférence de presse, la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro veut que toute la lumière soit faite sur cette sordide affaire.

Image: Laurent de Senarclens

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fin de la conférence de presse.

10h57 De retour de la recherche du corps, le meurtrier a voulu se 'reposer', raison pour laquelle l'interrogatoire n'a alors pas pu être repris.

10h53 L'usage d'arme à feu ou blanche a pu être exclu.

10h50 Jacqueline de Quattro: «Il faudra que les autorités concernées expliquent au Conseil d’État comment un prédateur sexuel a pu se retrouver dans la nature.»

10h48 Le type de bracelet qu'il porte détecte s'il quitte un rayon donné mais n'est pas équipé d'un GPS. Il a d'ailleurs enlevé son bracelet peu après l'enlèvement.

10h45 La victime vient d'être formellement identifiee à l'instant. L'autopsie étant en cours, on ne peut pas dire si elle a subi des abus sexuels.

10h44 Béatrice Mettraux: «Les investigations sont en cours sur les responsabilités des uns et des autres. Ce n'est pas ici le lieu de discuter des procédures »

10h42 Le Procureur général du canton de Fribourg, Fabien Gasser: "Que l'enquête reste aux mains de fribourg ou non, nous resterons en soutien".

10h38 Le lieutenant Pierre Schuwey, commandant de la police cantonale fribourgeoise, se félicite de la bonne coopération entre les polices. Il se joint au condoléances de la police vaudoise.

10h34 Jacques Antenen, chef de la police vaudoise exprime sa profonde tristesse.

Le tueur s'est déclaré prêt à indiquer les lieux où se trouvait le corps au policier, la nuit dernière. Les auditions recommencent aujourd'hui. Il n'a pas voulu recommencer à s'expliquer au retour de la recherche du corps.

10h30 Dans le cadre de l'audition, il n'a pas donné beaucoup d'indications. Il a entravé sa victime à l'aide de scotch qu'il avait en sa possession pour la faire entrer de force dans la voiture.

10h26 C'est le tueur qui a emmené les policiers sur les lieux du crime. Il les y a emmené au milieu de la nuit.

10h20 La conférence de presse a 20 minutes de retard. Un briefing entre ministres est-il en cause? C'est le bruit qui court à la Blécherette.

10h15 Sont présents: Eric Cottier, procureur général du canton de Vaud. Fabien Gasser, procureur général du canton de Fribourg. Le lieutenant Pierre Schuwey, commandant de la police cantonale fribourgeoise, le commandant de la vaudoise, Jacques Antenen, et le porte-parole de la police vaudoise, M. Sauterel.

Créé: 15.05.2013, 10h36