Vendredi 24 novembre 2017 | Dernière mise à jour 22:45

Lucerne Sursis pour un incendie où 2 personnes sont mortes

Un homme a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour homicides par négligence dans l'incendie qui a ravagé un immeuble.

Image: DR/photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme de 31 ans a été condamné lundi à 18 mois de prison avec sursis pour homicides par négligence. Il avait provoqué un incendie dans un immeuble en juin 2016 à Sursee (LU). Deux personnes avaient trouvé la mort et sept autres avaient été blessées.

L'incendie s'était produit en juin 2016 dans un immeuble de quatre étages à Sursee. Le prévenu avait consommé de l'alcool et fumé de la marijuana. Dans son appartement, il avait allumé une bougie qui est à l'origine de l'incendie qui a ravagé l'immeuble, selon le jugement publié lundi.

Les flammes se sont propagées très rapidement. Une femme de 51 ans et son fils de 21 ans sont morts. Sept autres personnes ont été blessées. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2017, 20h05


Sondage

Profitez-vous pleinement du Black Friday?





Sondage

Parvenez-vous à épargner, chaque mois?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.