Vendredi 13 décembre 2019 | Dernière mise à jour 09:48

Etats-Unis «Tests de virginité»: New York va poursuivre les gynécos

Suite aux révélations du rappeur T.I au sujet des examens qu'il faisait subir à sa fille de 18 ans, l'Etat de New York a décidé de prendre des mesures.

Suite à la polémique, le rappeur T.I avait fait marche-arrière, affirmant que ses propos avaient été «mal interprétés».

Suite à la polémique, le rappeur T.I avait fait marche-arrière, affirmant que ses propos avaient été «mal interprétés». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Début novembre, le rappeur T.I choquait l'audience du podcast «Ladies Like Us» en révélant qu'il emmenait chaque année sa fille, aujourd'hui âgée de 18 ans, chez le gynécologue afin de faire «vérifier son hymen et s’assurer qu’il soit toujours intact».

Des propos qui avaient fait l'objet d'une vive polémique. La gynécologue et auteure à succès Jennifer Gunter avait d'ailleurs tenu à rappeler au rappeur, dans une série de tweets, que «les examens de l'hymen n'ont rien de médical», et que ses agissement relevaient d'«écœurants clichés patriarcaux».

«La virginité n’est pas un terme médical»

Suite au scandale, l'Assemblée de l'État de New York a présenté un projet de loi interdisant toute procédure visant à déterminer si une femme a eu des rapports sexuels. «Ces examens constituent non seulement une violation des droits fondamentaux des femmes, mais dans les cas de viol, ils peuvent causer une douleur supplémentaire et reproduire l'acte de violence sexuelle, ce qui conduit à une nouvelle expérience traumatisante», peut-on lire dans le texte, relayé par The Independent.

Dans le projet, il est également précisé que la virginité n'est en aucun cas un terme médical, mais «une construction sociale, culturelle et religieuse, qui reflète la discrimination que subissent les femmes et les filles».

En passe d'être voté, le texte prévoit également de lourdes amendes ainsi que des poursuites judiciaires pour les gynécologues pratiquant ces «tests de virginité».

J.Z.

Créé: 03.12.2019, 08h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.