Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 10:47

Drame Thurgovie: le père a tué ses deux enfants avant de se suicider

Le week-end dernier, un homme et ses enfants étaient retrouvés sans vie dans un appartement à Eschenz (TG). La police confirme que le papa est bien l'auteur de cette tragédie.

C'est dans un appartement de cet immeuble à Eschenz (TG) que les trois corps sans vie ont été retrouvés.

C'est dans un appartement de cet immeuble à Eschenz (TG) que les trois corps sans vie ont été retrouvés. Image: Police TG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La mort d'un homme de 38 ans et de deux enfants de 4 et 7 ans le week-end dernier à Eschenz (TG) est due à un drame familial. L'Allemand a tué ses enfants avant de se suicider, selon l'institut de médecine légale. Toute intervention d'un tiers est exclue.

Pas de blessures externes

Les causes du drame ne sont pas encore entièrement élucidées, écrit la police thurgovienne mardi. En revanche, les trois autopsies ont révélé que la mort des deux enfants était intervenue sans blessure externe. Le père de famille a, lui, succombé à des coups de couteau qu'il se serait infligés.

L'institut médico-légal situe l'heure des faits entre samedi soir et la mi-journée de dimanche. Les trois corps ont été trouvés sans vie dimanche en début d'après-midi dans un appartement. (ats/Le Matin)

Créé: 30.06.2020, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.