Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Chien sauvage Un touriste allemand attaqué par un dingo en Australie

Un voyageur a été sauvagement attaqué par un dingo dans le nord de l'Australie, ont déclaré des responsables samedi, il souffre de blessures sévères dues à des morsures aux bras, aux jambes et à la tête. 

Les dingos peuvent s'avérer dangereux.

Les dingos peuvent s'avérer dangereux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'homme de 23 ans a été attaqué par un chien sauvage sur l'île Fraser, bien connue des touristes, après avoir quitté un campement tôt samedi et s'être endormi sur le bord d'un sentier de randonnée, selon les responsables du parc national. 

Il a été héliporté vers un hôpital avec de sérieuses blessures aux bras, aux jambes et à la tête, a déclaré le responsable du parc Ross Belcher. «Cet incident rappelle que les dingos sont des animaux sauvages et doivent être traités comme tels», a-t-il ajouté. 

L'île Fraser, située au large de la côte du Queensland, est connue pour abriter une large population de dingos, qui ont notamment causé la mort en 2001 d'un petit garçon âgé de neuf ans. Plusieurs attaques non mortelles ont eu lieu sur l'île. L'année dernière, un petite fille de trois ans et une femme sud-coréenne ont été mordues au cours de deux autres incidents. (afp/nxp)

Créé: 28.07.2012, 13h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.