Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:31

France Trois gilets jaunes arrêtés en train d'incendier un radar

Surpris par les policiers, les individus cagoulés ne portaient pas de gilet mais se sont revendiqués du mouvement.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes à l'automne 2018, près de 75% des 3200 radars installés le long des routes françaises ont été détruits ou endommagés, à l'image de celui-ci, brulé en janvier 2019, comme l'a été celui à Marseille lundi.

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes à l'automne 2018, près de 75% des 3200 radars installés le long des routes françaises ont été détruits ou endommagés, à l'image de celui-ci, brulé en janvier 2019, comme l'a été celui à Marseille lundi. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On en entend moins parler, mais les gilets jaunes ne semblent pas avoir abandonné leur combat. Du moins pas tous. Dans la nuit de lundi à mardi dernier à Marseille, des policiers de la brigade anti-criminalité ont surpris trois individus cagoulés en train d'incendier un radar automatique du quartier de Saint-Loup, rapporte 20minutes.fr. Lorsqu'ils ont été interpellés vers 2 heures du matin, ils ne portaient pas de gilet jaune, mais ils se sont revendiqués de ce mouvement. Ils ont été placés en garde à vue pour dégradations.

Ce n'est de loin pas le premier radar auquel s'attaquent les gilets jaunes. Depuis le début de ce mouvement de contestation en automne 2018, 75% des 3200 radars du pays ont été détruis ou endommagés. Une facture qui s'élève à 360 millions d'euros (394 millions de francs), selon des chiffres communiqués fin août par la Sécurité routière. Soit 60 millions pour les réparations et 300 millions de manque à gagner en contraventions.

Créé: 10.09.2019, 11h05

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.