Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 10:21

Pérou Trottinettes interdites sur les trottoirs péruviens

Après un incident grave dans la capitale Lima, le Pérou a décidé de ne plus autoriser les trottinettes électriques sur les trottoirs.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Pérou a décidé d'interdire la circulation sur les trottoirs des trottinettes électriques, véhicules en libre-service qui ont envahi les rues des grandes villes ces derniers mois, a-t-on appris lundi. Le décret intervient après un accident à Lima où une femme a été gravement blessée.

Le texte du ministère péruvien des transports, publié en fin de semaine dernière au Journal officiel péruvien, autorise les trottinettes à circuler uniquement sur les «pistes cyclables ou la voie de droite de la chaussée». Les autorités fixent également la limite de vitesse à 20km/h, alors que ces véhicules peuvent atteindre les 25 km/h.

Le 22 avril à Lima, un jeune homme de 21 ans conduisant une trottinette électrique a heurté une femme de 63 ans sur le trottoir. Cette dernière a eu plusieurs fractures aux bras et un traumatisme crânien.

Au moins 1500 personnes ont été soignées après des accidents survenus en trottinette électrique aux Etats-Unis depuis la fin 2017, début de l'engouement pour ce mode de transport, a annoncé au début février une organisation de défense des consommateurs. (ats/nxp)

Créé: 30.04.2019, 01h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.