Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:14

Angleterre Elle tue un jeune homme et ne risque rien

Une Américaine s’est enfuie de Grande-Bretagne après avoir fauché un Anglais de 19 ans. Elle bénéficie d’une immunité diplomatique.

Harry Dunn, 19 ans, est décédé suite à un choc frontal avec une Américaine qui circulait «du mauvais côté de la route».

Harry Dunn, 19 ans, est décédé suite à un choc frontal avec une Américaine qui circulait «du mauvais côté de la route». Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’affaire scandalise les Britanniques. Elle est déjà remontée jusqu’au premier ministre Boris Johnson et Donald Trump pourrait prochainement être interpellé. L’affaire, c’est une épouse d’un diplomate américain qui a shooté et tué un jeune homme de 19 ans en Angleterre. Puis s’est enfuie et est retournée aux États-Unis. Où elle pourrait échapper à toute sanction.

Le drame s’est noué fin août, dans le Northamptonshire, lors d’un choc frontal entre une voiture et une moto, conduite par Harry Dunn. Ce jeune homme est mort peu après la collision, à l’hôpital. Chef de la police du comté, Nick Adderley a ensuite expliqué que la conductrice de l’automobiliste était fautive: les caméras de surveillance ont prouvé qu’elle était «du mauvais côté de la route». La femme au volant roulait à droite, comme si elle était chez elle, aux États-Unis…

Elle avait juré qu'elle ne fuirait pas

Il s’est avéré que la conductrice était une Américaine, épouse d’un diplomate en poste à la RAF Croughton, une base militaire utilisée par l’US Air Force comme station de communications. Durant les investigations, souligne la presse britannique, elle a affirmé aux policiers qu’elle n’avait aucune intention de se dérober et de quitter le pays. Puis elle a pourtant filé, rentrant aux États-Unis.

La conductrice bénéficie d’une immunité diplomatique qui la protège de toute poursuite venant du pays hôte. Mais son pays – les États-Unis – peut par contre lever cette immunité.

La police a demandé cette levée d’immunité. Comme la famille du défunt, plusieurs fois. Mais les États-Unis ont toujours refusé.

Immunité «rarement levée»

L’affaire a cependant pris de l’ampleur car les médias tant britanniques qu’américains ont ensuite identifié puis nommé la femme du diplomate: Anne Sacoolas, 42 ans, deux enfants, résidant en Virginie. Et l’histoire s’est également compliquée depuis que Sky News a affirmé qu’un agent américain lui aurait recommandé de quitter l’Angleterre…

Le week-end dernier, un porte-parole de l’ambassade américaine en Grande-Bretagne a exprimé ses sincères condoléances à la famille d'Harry Dunn et a indiqué que la levée de l’immunité est «examinée avec soins». Mais il a surtout lâché que, dans ce genre de cas, l’immunité est «rarement levée».

Interrogé sur ce cas, explique «The Independent», le porte-parole du premier ministre britannique Boris Johnson a «exhorté les États-Unis à reconsidérer leur décision.»

«Elle a pris notre enfant»

Reste que pour l’instant, la conductrice est à l’abri dans son pays et devrait échapper à toute poursuite judiciaire. Une situation évidemment intolérable pour la famille de la jeune victime.

Fuir le Royaume-Uni était «déshonorant», a commenté la maman d'Harry Dunn Charlotte Charles sur la BBC. «Nous ne lui souhaitons aucun mal. Elle est une mère. Nous ne voulons pas non plus l’éloigner de ses enfants, mais elle a pris l’un des nôtres».

Prête à solliciter Trump

Elle a affirmé qu’elle était prête à se rendre aux États-Unis pour réclamer justice. «Nous irons voir le président Trump et nous lui demanderons de lever cette immunité, nous lui demanderons directement», a-t-elle lancé.

«Nous n’allons pas laisser notre histoire être cachée sous le tapis», a ajouté la même Charlotte Charles sur ITV News. «Mon fils Harry s’est toujours battu pour ce qu’il croyait. Nous allons faire de même.»

Renaud Michiels

Créé: 09.10.2019, 06h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.