Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 14:09

USA Le tueur envoie les photos de son épouse morte à ses amis

Pour avoir poignardé à mort sa femme et avoir envoyé les clichés de son corps à des proches, un Américain a été condamné à la prison à vie lundi.

Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le lundi 11 juin, la justice du Massachusetts (USA) a condamné à la prison à vie un Américain pour le meurtre de sa femme, une enseignante spécialisée dans un lycée.

Les faits remontent à février 2017. Après avoir poignardé à mort sa compagne, il a envoyé les photos de son cadavre à ses proches, tout en leur demandant de prendre soin de sa fille de 6 ans et son fils de 2 ans.

Comble du glauque: les deux bambins étaient présents au domicile familial lorsque le drame s’est produit, a relayé CBS. A en croire la chaîne, le garçonnet figurait même sur l’un des clichés pris par le tueur ce jour-là.

Une femme aimante et engagée

«Elle voulait aider. Elle était gentille, aimante, elle soutenait tout le monde. C’était une voisine super et une mère incroyable», assurait la mère d'un de ses élèves après la tragédie. Si la victime était décrite comme une femme «aimante» et «engagée» pour ses étudiants, son tueur la trouvait cruelle et méchante. Il n'a pas manqué de le souligner durant son interrogatoire.

Plaider la maladie mentale ainsi que la souffrance d'un stress post-traumatique après avoir subi des abus sexuels dans son enfance n'a pas suffi à sauver l'accusé de la prison à perpétuité. (Le Matin)

Créé: 12.06.2018, 13h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.