Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:30

Pays-Bas Un facteur enterrait le courrier dans la forêt

Un promeneur a découvert récemment des lettres abandonnées dans une forêt néerlandaise. L'auteur des faits a été retrouvé.

Les courriers encore en bon état seront acheminés vers les destinataires.

Les courriers encore en bon état seront acheminés vers les destinataires. Image: Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des milliers de courriers ont été découverts enterrés dans une forêt aux Pays-Bas dans des trous creusés à la pelle par un facteur du groupe postal Sandd. L'employé a été identifié vendredi.

La police avait fait l'étrange découverte mercredi après avoir été alertée par un promeneur intrigué par des amas de terre et un bout de pelle dans une forêt près de Laren (centre). Après avoir creusé, la police a retrouvé une «quantité importante» de courriers dans huit trous d'un mètre de profondeur. Certaines lettres ont passé plusieurs semaines sous terre. «Il s'agit pour la plus grande partie de factures, de magazines et de courriers publicitaires», a indiqué à l'AFP Margot van de Coterlet, porte-parole de Sandd.

Deux jours après cette trouvaille, le groupe postal a indiqué avoir identifié le coupable, un facteur dont elle ne révèlera pas le nom pour protéger son intégrité. «C'est quelqu'un qui malheureusement n'a pas vraiment respecté notre éthique de travail. Nous prendrons les mesures nécessaires», a déclaré Mme Van de Coterlet, refusant de commenter les motivations du facteur.

Courriers acheminés

Les courriers encore en bon état seront, avec plusieurs semaines de retard, acheminés vers les destinataires. Les lettres trop dégradées seront détruites, en concertation avec les expéditeurs.

«Ces courriers ont passé plusieurs semaines sous terre dans une forêt. Ils sont mouillés et sales», a soulevé la porte-parole du groupe postal. «Nous regrettons beaucoup ce qui s'est passé. Notre but est évidemment de délivrer le courrier à l'heure. Clairement, cela n'a pas été le cas», a-t-elle ajouté, déplorant un «triste» incident. (ats/nxp)

Créé: 12.07.2019, 16h17

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.