Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 18:55

Genève Un octogénaire est décédé dans l'incendie à Bernex

Un violent incendie s'est déclaré vendredi soir dans un appartement à Bernex (GE).

Les 25 locataires de l'immeuble ont été évacués par mesure de précaution.

Les 25 locataires de l'immeuble ont été évacués par mesure de précaution. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le violent incendie qui s'est déclaré dans un appartement à Bernex (GE) vendredi soir a fait une victime. Un homme de 83 ans est mort peu après avoir été évacué de son logement en feu. Les 25 habitants de l'immeuble pourront regagner leurs appartements samedi dans la journée.

Le pronostic vital de l'octogénaire était engagé dès le départ, a indiqué samedi Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise, confirmant une information du site internet de la Tribune de Genève. La police n'a, en revanche, pas d'informations sur l'état de santé de sa femme, qui a elle aussi été grièvement blessée dans le sinistre.

Le Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève a maîtrisé l'incendie en une quinzaine de minutes. Le bâtiment présentait des risques d'effondrement. Un expert cantonal s'est rendu sur place pour évaluer les dégâts. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2015, 11h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.