Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 02:18

Russie Un taxi fauche des piétons à Moscou, sept blessés

Un chauffeur de taxi a perdu la maîtrise de son véhicule avant de heurter des passants sur le trottoir. Il a ensuite pris la fuite.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En pleine Coupe du monde de football, un taxi a blessé samedi sept personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes.

La vidéo de l'accident (attention, images choquantes)

Le chauffeur prend la fuite

Sur les images de vidéo de surveillance diffusées par les médias russes, on voit le taxi jaune changer brusquement de direction et accélérer dès qu'il se trouve sur un trottoir bondé, fauchant plusieurs piétons. La voiture roule quelques mètres avant de heurter un panneau de signalisation et de s'arrêter net.

Des passants ouvrent la porte et le chauffeur part en courant.

«Aujourd'hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants», a indiqué le ministère russe de l'Intérieur dans un communiqué.

«La cause préliminaire de l'accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police», a indiqué le ministère russe, précisant que ces informations «continuent à être vérifiées».

Etat de fatigue avancé

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou, sur Twitter.

D'autres photos de la même source montraient le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-choc avant tombé à terre.

L'acte «n'a pas été prémédité, d'après ce qu'a dit le conducteur», a déclaré le Centre. Le réseau russe Telegram a publié des images du chauffeur menotté au poste de police et citait un témoin selon lequel ce conducteur expliquait l'incident par son état de fatigue après deux jours non stop passés à accompagner des touristes du Mondial. Son pied aurait glissé sur l'accélérateur.

Une vue aérienne montrait la scène de l'accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

«Banal accident de la route»

Après avoir annoncé d'abord huit blessés, le ministère a ramené le bilan à sept. Parmi eux se trouvent deux citoyens mexicains «légèrement blessés» selon l'ambassade du Mexique en Russie.

«Il s'agit d'un banal accident de la route, qui n'a pas causé de blessures graves», a assuré une source au sein des services médicaux citée par l'agence Interfax.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d'être à nouveau ouverte à la circulation vers 17H00 GMT, a annoncé le Centre de surveillance au trafic routier sur Twitter.

Plus de 19'000 morts

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu'au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l'un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l'alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19'000 personnes sont mortes sur les routes russes. (afp/nxp)

Créé: 16.06.2018, 23h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.