Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 23:20

Cratère Un trou géant avale des baraquements en Russie

Un cratère de 30 mètres sur 20 s'est formé sur un ancien site minier dans la région de l'Oural. Les habitants craignent que d'autres trous ne détruisent leur ville.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Russie est une habituée des trous surprises qui apparaissent comme par enchantement. Après ceux de Sibérie, voilà que la région de l'Oural est aussi touchée. Un cratère géant de 30 mètres sur 20 s'est formé ce mardi 18 novembre.

La ville sur un site minier

Situé à trois kilomètres du cratère, la ville de Solikamsk abrite la compagnie minière Uralkali, qui exploite les sols de la région. Si le trou s'est formé dans une ancienne zone désaffectée, l'industrie continue de forer les sous-sols.

Quelques instants avant la formation du cratère, les employés de la mine ont été évacués à cause d'une inondation dans une autre zone. Le problème est que la galerie affectée est connectée à une autre, située proche du village.

Aucun danger selon la compagnie

Après cette découverte, les habitants de la ville s'inquiètent que le trou apparu ne grandisse et n'avale leurs maisons. La compagnie et les autorités ont rassuré les villageois: le trou pourrait effectivement s’agrandir, mais au maximum jusqu'à 60 mètres, rapporte le site russe Russia Today.

Le cratère mystérieux de Sibérie:

Créé: 21.11.2014, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.