Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 12:22

Glissement de terrain Une enquête pénale ouverte après les intempéries au Tessin

La catastrophe a causé la mort de deux femmes ce week-end à cause des fortes pluies. Suite aux relevés géologiques, la population pourra faire recours.


Galerie photo

Une maison emportée au Tessin: deux personnes recherchées

Une maison emportée au Tessin: deux personnes recherchées Un éboulement a emporté une maison située dans une zone forestière à Bombinasco, dans la région de Lugano, mercredi vers 18h15. Les pompiers de Lugano et Novaggio ainsi que des secouristes et des chiens policiers ont été déployés sur le site de l'accident

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jour après le glissement de terrain qui a coûté la vie à deux femmes à Davesco-Soragno, les travaux de déblaiement se poursuivent sur les lieux du drame. Le Ministère public tessinois et le géologue Urs Lüchinger ont eux débuté leur enquête pénale.

Les causes du sinistre

«Dans les prochains jours, nous devrons déterminer quel rôle le mur situé en amont du bâtiment sinistré a joué dans la catastrophe», a déclaré lundi à l'ats Urs Lüchinger.

Le géologue a été chargé de l'enquête par la commune de Lugano et travaille de concert avec le Ministère public. Selon M. Lüchinger, deux scénarios au minimum sont envisagés. Soit l'effondrement du mur en question a permis à des éboulis de dévaler la pente, ceux-ci s'abattant ensuite sur le bâtiment. Ou alors le mur, en s'effondrant, a directement déclenché un glissement de terrain, qui a atteint le petit immeuble en contrebas.

Celui-ci ne se trouvait pas dans une zone à risque, avait indiqué dimanche le syndic de Lugano Marco Borradori (Lega). Les cartes des zones de danger de glissements de terrain sont établies depuis 1990, selon le Département tessinois du territoire.

«Processus démocratique»

Il s'agit d'un «processus démocratique», a expliqué un porte-parole du Département. Une commission d'experts cantonaux examine les terrains en question et prépare un projet de cartes, présenté ensuite aux communes et à la population. Elles peuvent ensuite déposer un recours.

«Par le passé, la population a presque toujours fait opposition contre l'introduction d'une zone de danger», poursuit le porte-parole. Car l'inscription d'une zone d'habitation comme zone à risques a également des conséquences sur les prix de l'immobilier et sur les autorisations de construire.

Quatre victimes en 10 jours

Deux femmes de 34 et 38 ans ont perdu la vie dans la nuit de samedi à dimanche dans le drame. Une troisième personne a été blessée et transportée à l'hôpital. Cet Italien de 44 ans, partenaire dans la vie de l'une des victimes, se trouve en danger de mort. Il y a une dizaine de jours, une femme de 31 ans et sa fillette de trois ans étaient décédées à Curio, également dans le district de Lugano. L'accident fatal était là dû à une coulée de boue.

Les niveaux des lacs Majeur et de Lugano grimperont à nouveau entre lundi soir et mardi, et les deux lacs dépasseront vraisemblablement de quelques centimètres les cotes maximales atteintes ces jours, a annoncé lundi dans un communiqué l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Le danger local de glissements de terrain persiste dans les régions les plus touchées par les précipitations, met en garde l'OFEV. La situation ne se normalisera qu'après une accalmie prolongée. (ats/nxp)

Créé: 17.11.2014, 16h09


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.