Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:40

Australie Elle utilise ses soutiens-gorge comme masques anti-virus

Une Australienne a expliqué sur Instagram comment elle utilise les bonnets de ses soutiens-gorge comme protections contre le coronavirus. «Heureusement, j’ai des gros seins et une grosse tête», écrit-elle.

Constance Hall utilise ses soutiens-gorge comme masques de protection contre le coronavirus.

Constance Hall utilise ses soutiens-gorge comme masques de protection contre le coronavirus. Image: capture écran Instagram

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les 426 000 abonnés du compte Instagram de Constance Hall ont eu droit à une idée originale venant de cette blogueuse australienne.

Face à la sévère pénurie de masques de protection contre le coronavirus, la jeune femme pense avoir trouvé une solution momentanée: «Ces temps désespérés appellent à des mesures désespérées… La pénurie de masques n’est pas drôle du tout. Dernièrement, j’attrapais tout ce que je trouvais dans ma voiture quand je devais vraiment aller faire des courses et je les attachais autour de ma tête comme masque», explique Constance Hall.

Voir cette publication sur Instagram

Desperate times call for desperate measures... And a lack of masks is nothing to laugh about. Lately I’ve just been grabbing whatever’s in my car when I absolutely have to go to the shops and tying it around my head as a mask. Everyone keeps saying to me, “there is no point in wearing a mask, it won’t protect you from getting the disease, they only stop you from spreading it” Now isn’t that the problem? We are all walking around trying to not get the virus and nobody is worrying about not spreading the virus. If we all just assumed we had it the curve would flatten instantly. Today I found a bra in my car and I found it to be a rather convenient face mask. Now I’m a big titter girl, but I also have a big face, some of you have small tits and big faces, big tits and small faces (like my poor mate @clareverrall , pictured below who’s currently getting mugged by her bra) everyone’s different but in all of our differences we have one thing in common, we don’t want to spread Cuntvid 19 and we own a bra. Make no mistake that we HAVE to stay at home. And I do not take leaving the house lightly. But on the occasion where you need to go to the chemist or doctor or on a food run.. Mask up. So let’s band together and share breasts not breath by whipping it off, flopping them out and masking up. And don’t think you can get away without showing me a picture #brasforsars Queens.... Ps I am not a doctor or a nurse or an expert in anything but public humiliation and my advice should be taken with a grain of salt. I simply think we all really need to laugh right now xx

Une publication partagée par constanceandtribe (@mrsconstancehall) le

Et l'Australienne de poursuivre: «Aujourd’hui, j’ai trouvé un soutien-gorge dans ma voiture et j’ai découvert que ça fonctionnait très bien comme masque. Heureusement, j’ai des gros seins et une grosse tête. Certaines d’entre vous ont peut-être des petits seins et une grosse tête, des gros seins et une petite tête», s'amuse la jeune Constance.

«Tout le monde est différent, mais peu importent nos différences, nous avons toutes un point commun: nous ne voulons pas répandre le Covid-19 et nous possédons des soutiens-gorge», ajoute Constance Hall qui prévient tout de même: «Je ne suis pas médecin ni infirmière.» Mais elle est imaginative, au moins.

Reste qu'un bonnet de soutien-gorge ne saurait remplacer un vrai masque médical.

L.S.

Créé: 27.03.2020, 07h07

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.