Jeudi 21 mars 2019 | Dernière mise à jour 05:04

Zurich La vente de billets fictifs mettait du beurre dans ses épinards

Une mère risque 8 mois de prison ferme pour avoir vendu des tickets et des objets inexistants via internet.

La prévenue a empoché 100 francs pour deux billets de l'Open Air de Gampel...qui n'ont jamais existé.

La prévenue a empoché 100 francs pour deux billets de l'Open Air de Gampel...qui n'ont jamais existé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle ne peut visiblement pas s'en empêcher: une trentenaire, déjà condamnée à trois reprises par le passé, a arnaqué une trentaine de personnes entre juillet 2015 et juillet 2016. C'est ce que rapporte jeudi le Tages-Anzeiger.

La Kosovare, mère de trois enfants, a vendu des billets de concert, des cartes journalières CFF tout comme des smartphones et d'autres objets inexistants. Elle passait à chaque fois via des sites tels que Tutti ou Anibis pour écouler ses stocks fictifs.

Elle a notamment vendu deux billets pour l'Open Air de Gampel (VS) à un prix de 100 francs. La femme de 31 ans a même réussi à empocher 300 francs pour deux billets d'un concert d'Adele. A chaque fois, les victimes versaient l'argent sur le compte de la maman sans jamais recevoir la marchandise en retour.

Condamnation en 2e instance

L'accusée comparaît depuis jeudi en 2e instance devant le Tribunal cantonal zurichois. Elle a déjà été condamnée l'été dernier par le Tribunal de district de Winterthour (ZH) à 6 mois de prison ferme pour escroquerie. Elle et son avocat espèrent désormais que cette peine sera réduite. Le Ministère public, lui, a pourtant requis une peine plus lourde: 8 mois de prison.

Selon l'acte d'accusation, la Kosovare doit 4100 francs à 29 personnes.

(Le Matin)

Créé: 10.01.2019, 17h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.