Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:41

Londres Viols: il refuse de quitter sa cellule, l'audience se tient en prison

Un Britannique, inculpé pour 21 infractions à l'encontre de huit victimes présumées, a reçu la visite des juges en prison après avoir refusé de quitter sa cellule.

Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol.

Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol. Image: Metropolitan police

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur la période du 21 avril au 5 mai, Joseph McCann, 34 ans, aurait abusé de huit victimes âgées de 11 à 71 ans, certaines ayant également fait l'objet d'un enlèvement. Au cours de l'un des faits reprochés, il aurait notamment ligoté une femme à son domicile avant d'agresser sexuellement sa fille et son fils, âgés de 17 et 11 ans.

Selon «The Guardian», le Britannique a été arrêté à Congleton (UK) lundi dernier et placé en détention en vue d'une première audience mercredi à Londres. Mais le jour de la comparution, le prévenu a fait de la résistance, refusant de quitter sa cellule au tribunal de Westminster, malgré le recours à la force autorisé par la juge.

Dès lors, cette dernière a pris ce qui semble être, selon «The Guardian», une décision sans précédent: elle a convoqué une audience privée directement dans la prison de Belmarsh, où Joseph McCann a été transféré.

Jeudi, le prévenu a donc reçu la visite de la magistrate, accompagnée d'avocats, de journalistes, de policiers et de membres du personnel de la Cour, pour être entendu sur une liste de chefs d'accusation longue comme le bras.

Joseph McCann est accusé au total de 21 infractions, dont huit chefs de viol et quatre chefs d’enlèvement. Il a été replacé en détention provisoire jusqu'à sa prochaine audience le 23 mai prochain, qui se tiendra cette fois à Londres devant la Cour d'Old Bailey.

Créé: 11.05.2019, 16h01


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.