Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 01:20

Kerala La vipère ayant échoué à tuer sa femme, il passe au cobra

Un Indien est accusé d'avoir assassiné sa femme après avoir tenté de faire passer sa mort pour accidentelle. Les armes du crime: deux serpents lâchés à deux mois d'intervalle.

Le mari, qui craignait un divorce, a jeté le serpent venimeux sur le lit de sa femme en convalescence (photo d'illustration).

Le mari, qui craignait un divorce, a jeté le serpent venimeux sur le lit de sa femme en convalescence (photo d'illustration). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police indienne a arrêté un homme accusé d'avoir recouru à deux serpents venimeux pour assassiner sa femme, en voulant faire passer sa mort pour accidentelle.

Selon les enquêteurs de l'État du Kerala (sud de l'Inde), Sooraj, 27 ans, s'est procuré en mars une vipère de Russell pour mordre sa femme Uthra. La jeune femme a survécu à l'attaque mais le venin l'a obligée à rester hospitalisée pendant deux mois, a indiqué lundi le responsable policier Ashok Kumar.

Jeté sur elle pendant son sommeil

Pendant qu'Uthra était en convalescence dans la maison de ses parents ce mois-ci, Sooraj a alors alors jeté sur elle, durant son sommeil, un cobra obtenu auprès d'un éleveur de serpents. «Sooraj est resté dans la même pièce qu'Uthra en faisant comme si de rien n'était. Il suivait sa routine matinale lorsqu'il a été alerté par les hurlements de la mère d'Uthra», a décrit la police dans un communiqué.

Emmenée à l'hôpital, la femme a été déclarée morte. Les parents d'Uthra ont commencé à avoir des soupçons lorsque le veuf a voulu mettre la main sur les biens de sa femme seulement quelques jours après son décès. Uthra était issue d'une famille aisée tandis que Sooraj, qui travaille comme employé de banque, était d'origine plus modeste. Le couple a un enfant d'un an.

Relevés accusateurs

Les relevés téléphoniques montrent que le suspect a été en contact avec des éleveurs de serpents et a regardé des vidéos de serpents sur internet, selon la police.

La dot d'Uthra était conséquente: près de 100 pièces d'or, une nouvelle voiture et un demi-million de roupies en argent liquide (6000 euros). «Sooraj craignait qu'en divorçant d'Uthra il ne doive rendre la dot. C'est pourquoi il a décidé de la tuer», a affirmé la police dans un communiqué.

Le fournisseur des serpents a également été arrêté. (afp/Le Matin)

Créé: 25.05.2020, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.