Lundi 27 janvier 2020 | Dernière mise à jour 06:21

France Un voyeur dans la cabine d’essayage

Un homme de 26 ans qui « matait» une jeune femme dans un magasin «Décathlon» a été pris la main dans le sac.

C'est dans ce magasin que se sont déroulés les faits.

C'est dans ce magasin que se sont déroulés les faits. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune de 26 ans, au profil sans histoire, s’est fait attraper en train de «reluquer» une jeune femme qui essayait des maillots de bain dans la cabine voisine de la sienne, mercredi dans une localité au doux nom de La Tronche.

Croyant apercevoir un œil à travers un petit trou de la paroi, la victime a alerté sa mère et sa sœur avec lesquelles elle faisait ses courses, rapporte le « Dauphiné Libéré ». C’est d’ailleurs la maman qui, sur le champ, a ouvert la porte de la cabine du voyeur et l’a trouvé en train de filmer sa fille avec son portable. Elle a ensuite appelé les agents de sécurité du magasin qui ont remis le malotru à la police. Il a ensuite été placé en garde à vue.

Reconnaissant ses torts, le jeune voyeur a cependant nié toute préméditation, et aucune image ou vidéo compromettante n’a été retrouvée sur son mobile ou chez lui. Mais cela ne l’empêchera pas de devoir rencontrer à nouveau les policiers d’ici peu pour les besoins de l’enquête. Cerise sur le gâteau, il devra aussi passer par une expertise psychologique.

Créé: 02.08.2013, 09h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.