Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:28

Émouvant «J'ai pu faire le deuil de Nobs grâce au concert d'Eicher»

Pour Mathieu Jaton, Stephan Eicher a offert samedi le premier événement montreusien de l’édition.

Stephan Eicher a joué samedi au Montreux Jazz Festival.

Stephan Eicher a joué samedi au Montreux Jazz Festival. Image: Lionel Flusin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Rendre hommage à Claude en laissant les cuivres balancer un «Smoke On The Water» version Guggenmusik, c’est très fort. Cette générosité m’a permis de faire le deuil de la disparition de Claude.» Et Mathieu Jaton, boss du festival, peut se vanter d’avoir accueilli le premier événement de cette 48e édition. On savait que le Bernois allait rassembler du monde, des références et de l’émotion pour sa carte blanche made in Switzerland samedi soir. Mais on ignorait à quel point il allait embrasser sa mission avec cœur (et chœur). Avec près de 100 musiciens sur scène, c’est toujours à la limite du patriotisme maladroit qu’il a assumé son rôle de crooner national, alignant les tubes superbement réorchestrés et entrecoupés de souvenirs personnels bien sentis. Eicher a fini le concert sous la pluie, suivi de près par ses cuivres, après avoir déambulé dans le palais par les escaliers. On en veut encore des comme ça!

Créé: 14.07.2014, 07h17

En direct de Twitter avec @lemondedekaro et @Fluckskywalker





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.