Dimanche 17 novembre 2019 | Dernière mise à jour 04:22

Baba L'incroyable show vulgaire présenté jeudi à Montreux

La Zowi et ses deux danseuses ont transformé le Liszto en club pour adultes. Récit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas besoin de savoir l'espagnol pour comprendre l'essentiel des paroles de La Zowi au Liszto Club jeudi: le mot «puta». Répété inlassablement par la Franco-Espagnole, pour qui il est «un synonyme de fierté, de liberté, de pouvoir». On essaie de croire à l'engagement sincère de la jeune femme. Mais tout ce qu'on retient ce sont des scènes vulgaires – et bon marché – sur du reggaeton qui fait saigner les oreilles.

Il est 22 h 45, dans le club libre d'accès du festival. La Zowi, d'abord accompagnée de son DJ pour balancer trois titres qui vous font rapidement regretter d'être présent, est rejointe par deux danseuses très court vêtues. Celles-ci twerkent ou s'arrosent de vin rosé du festival (!) devant quelques dizaines de spectateurs, qui sont incités à leur mettre la main aux fesses.

Court-métrage catégorie «amateur»

Soudain, l'un d'eux est choisi pour monter sur scène. Il est très vite mis au sol et étouffé par les cuisses et les fesses des danseuses. L'élu ne fait pas le fier. Ses deux geôlières s'embrassent, puis l'une d'elles s'avance vers une jeune fille au premier rang pour lui coller un baiser sur la bouche. Avec leur téléphone, certains sont en train de tourner un court-métrage catégorie «amateur». «Puta», répète La Zowi.

Presque trois heures avant, Lizzo montait sur la scène du Stravinski avec quatre danseuses en body et le mot «bitch» sur ses lèvres. Rien de vulgaire, pourtant: une artiste ronde, incroyable bête de scène incitant les spectatrices à s'aimer telles qu'elles sont, et un triomphe mérité. C'est comme ça que la cause des femmes est servie.

Créé: 12.07.2019, 06h52

En direct de Twitter avec @lemondedekaro et @Fluckskywalker





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.