Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:00

Soif! Le Portugal plante son drapeau sur les bars de Montreux

Après plus de vingt ans de partenariat avec la marque de bière Heineken, le Montreux Jazz a désormais choisi Super Bock. Explications.

En plus de la blonde, il y a désormais cinq sortes de bières différentes.

En plus de la blonde, il y a désormais cinq sortes de bières différentes. Image: R. Alouche

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rouge a remplacé le vert sur les terrasses, les zincs et les affiches. Un changement pour les yeux mais aussi pour les palais. Car Heineken n'est plus, voici Super Bock. La célèbre marque de bière a en effet perdu sa place de partenaire principal et fournisseur de boissons du Montreux Jazz au profit de la marque portugaise. Et c'est une petite révolution, le géant batave occupant cette place depuis vingt-quatre ans.

«Nous avons eu des discussions avec le marketing Europe mais Heineken a une stratégie pays par pays. Évidemment les opportunités de développement étaient ainsi limitées», explique Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz. Avec les arrivées d'Audemars Piguet, Accor et maintenant Super Bock, le festival n'a signé qu'avec des marques qui ont une empreinte internationale.

Les festivaliers demandent de la variété

C'est en octobre de l'année dernière à Porto que la rencontre a eu lieu. Mathieu Jaton voulait développer l'offre en proposant, en plus de la traditionnelle blonde, de l'IPA et des craft beers. «Les festivaliers nous demandaient de la variété. Aujourd'hui, avec tout ce qui est artisanal, les gens dégustent davantage la bière et Super Bock a un large catalogue.»

Autre atout de l'entreprise basée à Porto: son investissement dans la musique à travers notamment les festivals Super Bock Super Rock et le Rock In Rio à Lisbonne. «Cette rencontre est arrivée au bon moment car ils cherchaient à déployer leurs produits et leurs compétences dans le domaine. De notre côté, il y a des velléités d'augmenter notre collaboration que ça soit en Suisse ou à travers le monde. Peut-être que nous ouvrirons un jour un Jazz Café au Portugal ou en Espagne», prédit Mathieu Jaton.

Expansion de Super Bock en Suisse

Invité à l'ouverture du Jazz, le CEO de Super Bock, Rui Lopes Ferreira, nous raconte envisager des collaborations entre Montreux et le Super Rock, qui se suivent d'une semaine. «L'an prochain, nous pourrions avoir des artistes en commun, dit-il. Nous avons signé un contrat de trois ans et nous espérons qu'il ira bien au-delà.»

Si Super Bock dit partager avec Montreux des valeurs et investit dans la musique «parce qu'elle représente la convivialité comme notre marque», il y a derrière une stratégie d'expansion en Suisse. «Ce partenariat va nous aider à nous développer ici pour atteindre la grande communauté de Portugais qui y habite», ambitionne M. Ferreira.

Six nouvelles bières

Pour le festivalier, cette année, l'arrivée de ce nouveau partenaire portugais se traduit par une nouvelle blonde dans son verre mais pas seulement. Aux bars, on trouve désormais la Selecção 1927 Weiss, une blanche donc, et la Coruja IPA. De plus, puisque Super Bock est représenté en Suisse par Feldschlössen, on trouve également à la pression la Valaisanne Pale Ale, la Brooklyn Lager et la Grimbergen Blanche. Le choix est désormais large et ce ne sont pas nos gosiers qui s'en plaindront.

Créé: 03.07.2019, 09h20

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

En direct de Twitter avec @lemondedekaro et @Fluckskywalker





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.