Dimanche 17 novembre 2019 | Dernière mise à jour 15:44

Montreux Jazz Le pouvoir des trois nous libérera

Jon Hopkins, Rone et Hauschka sont trois créateurs d'ambiance et de rêve qui investiront le Lab le 12 juillet. Présentation.

Le Britannique Jon Hopkins a enfin sorti un successeur à «Immunity», album clé de l'electro du XXIe siècle.

Le Britannique Jon Hopkins a enfin sorti un successeur à «Immunity», album clé de l'electro du XXIe siècle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que la voix ténébreuse de Nick Cave captivera le Montreux Jazz Festival pour la toute première fois, deux étages plus bas, au Lab, ce sont les sans paroles qui subjugueront le public: Hauschka, Jon Hopkins et Rone. Trois messieurs créateurs d’ambiance et de rêve.

On débute avec Volker Bertelmann alias Hauschka. Le natif de Düsseldorf se met au piano à 9 ans. Il compose sa première musique de film à 18 ans puis se passionne pour les sonorités électroniques, inventant des cavalcades et des romances toujours plus hypnotisantes et stupéfiantes – jetez-vous sur «Paige and Jane». Son coup de maître reste son travail avec Dustin O’Halloran sur la BO de «Lion», nominée aux Oscars en 2017.

On poursuit avec le Britannique Jon Hopkins, qui a, lui, commencé le piano à 5 ans. Après son passage au Collège royal de musique de Londres, il est devenu partenaire de travail de Brian Eno et Coldplay: son «Light Through the Veins» est à la base du morceau caché de l’album «Viva la Vida or Death and All His Friends»! Son 4e album, «Immunity», acclamé en 2013, tient enfin son successeur depuis le 4 mai avec «Singularity», un très grand voyage dans l’univers électronique et ambient de Hopkins.

Enfin, on donnera un dernier coup de reins pour écouter Rone (ci-dessus). Le plus rêveur des ravers, comme l’appelle «Trax», compose des morceaux vastes, parfois dansants, souvent mélancoliques, toujours électroniques, aux nappes musicales complexes, enfantines aussi. Rone a débuté au Rex Club, temple de la techno, et a investi la Philharmonie de Paris en 2017. Ce Rone-là n’a pas besoin de correction.

Hauschka, Jon Hopkins et Rone, le jeudi 12 juillet au Lab. Prix: 69 fr. Loc. www.montreuxjazz.com

Créé: 08.05.2018, 16h12

En direct de Twitter avec @lemondedekaro et @Fluckskywalker





Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.