Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 01:47

Environnement Le Grand Genève s'offre une nuit à la belle étoile

Quarante-cinq communes genevoises vont éteindre leur éclairage public durant la nuit de jeudi pour lutter contre la pollution lumineuse.

Privée d'éclairage public, la population du Grand Genève est invitée à «revoir le ciel étoilé, être à l'écoute de la vie sauvage nocturne».

Privée d'éclairage public, la population du Grand Genève est invitée à «revoir le ciel étoilé, être à l'écoute de la vie sauvage nocturne». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Genève sera pratiquement plongé dans le noir jeudi soir: 149 communes de l'agglomération franco-valdo-genevoise - sur 209 - éteindront leur éclairage public pour sensibiliser la population aux méfaits de la pollution lumineuse.

Dans le détail, ce sont 45 communes genevoises, 25 vaudoises et 79 françaises qui ont décidé de soutenir cette initiative. Intitulée «La nuit est belle!», elle a été lancée par le Grand Genève en partenariat avec le Musée d'histoire naturelle de Genève, la Société d'astronomie de Genève et la Maison du Salève à Présilly (F).

«Après la pollution de l'eau dans les années 60, de l'air dans les années 2000, le temps est désormais à la prise de conscience des effets de la pollution lumineuse», explique Pascal Moeschler, conservateur du Musée d'histoire naturelle, cité dans un communiqué.

Causée en grande partie par l'éclairage artificiel excessif, la pollution lumineuse modifie le cycle jour-nuit. Conséquences: dérèglement des rythmes biologiques de la faune et de la flore, dégradation des habitats naturels, risques pour la santé humaine et consommation d'énergie superflue.

Date spéciale

Privée d'éclairage public, la population du Grand Genève est invitée à «revoir le ciel étoilé, être à l'écoute de la vie sauvage nocturne ou simplement redécouvrir un paysage oublié.» La date du 26 septembre n'a pas été choisie au hasard, sachant que la visibilité de la Voie lactée devrait être optimale au coucher du soleil.

«La Voie lactée sera verticale, traversant tout le ciel, ce qui décuplera sa splendeur. Saturne, la planète aux anneaux, pourra être observé au télescope. Jupiter, la plus grande planète du système solaire, sera également visible avec ses lunes galiléennes», précise Eric Achkar, président de la Société astronomique de Genève.

La principale animation de la soirée consistera ainsi à sortir de chez soi et à lever les yeux au ciel. Certaines communes proposeront aussi des activités spécifiques, comme des observations astronomiques, des conférences, des expositions ou des concerts.

Plus de 50 astronomes amateurs ont également prévu de se mobiliser sur 30 sites, où ils mettront à disposition leur matériel et partageront leurs connaissances avec le public.

Présence policière renforcée

Même si une grande partie du Grand Genève se retrouvera dans le noir, il ne faut pas s'attendre à un black-out total. Feux de signalisation, péages, douanes, mais également la plupart des éclairages privés resteront opérationnels.

Dans le canton de Genève, les passages piétons les plus sensibles seront équipés d'une signalisation spécifique, expliquent les organisateurs. Ils ajoutent que la police renforcera sa présence sur le terrain durant la soirée.

Outre les communes de l'agglomération, les Services industriels de Genève (SIG), l'Aéroport international, le CERN ou encore la RTS ont prévu d'éteindre leurs installations. Il en sera de même pour une soixantaine d'enseignes lumineuses le long de la Rade.

L'extinction de l'éclairage public - jusqu'à minuit pour le canton de Genève, toute la nuit pour la plupart des communes vaudoises et françaises - permettra également des économies d'énergie. Pour Genève, cela équivaut à une économie d'environ 20'000 kWh. Répétée chaque jour, cette démarche permettrait d'économiser la consommation annuelle de plus de 2100 ménages, selon les chiffres des SIG. (ats/nxp)

Créé: 22.09.2019, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.