Jeudi 20 février 2020 | Dernière mise à jour 01:19

Genève Vernets: pétition contre projet immobilier «démesuré»

Le projet immobilier de la caserne des Vernets prévoit 1500 logements dans deux îlots de 21 mètres de haut et une tour de 86 mètres. Une pétition a été lancée.

Quai Vernets sera un nouveau quartier qui verra le jour sur le site de la Caserne militaire des Vernets à Genève.

Quai Vernets sera un nouveau quartier qui verra le jour sur le site de la Caserne militaire des Vernets à Genève. Image: Capture écran Google maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Collectif d'associations d'habitants et de quartiers de Genève demande au canton de revoir d'urgence le projet immobilier à la caserne des Vernets. Sa pétition, munie de 1168 signatures, demande un projet «à taille humaine». De hautes tours et îlots sont prévus pour l'heure.

«En deux mois, la pétition contre ce projet démesuré a récolté des signatures dans l'ensemble du canton et des quartiers de la Ville de Genève», a indiqué mercredi devant les médias Jean-Pierre Fioux, au nom du collectif. «L'autorisation définitive de construire va bientôt tomber. Mais il n'est pas trop tard pour défendre un autre urbanisme», a-t-il relevé.

Les pétitionnaires demandent un nouveau projet, moins dense, généreux en espaces verts et qui préserve les arbres. «Il doit offrir une meilleure qualité de vie aux habitants et répondre aux enjeux climatiques», a plaidé M. Fioux. La pétition sera remise au Grand Conseil et au Conseil municipal de la Ville de Genève. En 2016, les Genevois votaient pour le déménagement de la caserne à Meyrin.

Un quartier «fermé»

Le terrain est en mains publiques. Le projet prévoit 1500 logements dans deux îlots de 21 mètres de haut et une tour de 86 mètres, ainsi qu'un bâtiment d'activités de 51 mètres. Le collectif a transmis ses réserves au canton, y compris sur le plan localisé de quartier, en vain. «On nous dit que le programme ne se discute pas, certainement à cause des plans financiers», a estimé M. Fioux.

Le collectif réfute les affirmations du conseiller d'Etat Antonio Hodgers, en charge du Territoire. Il considère le quartier ne sera pas «ouvert»: les deux îlots seront fermés sur leur cour, sans dégagement vers l'Arve. Vu la hauteur des bâtiments, l'école primaire et certains appartements n'auront aucun ensoleillement, a critiqué Marc Brunner, du Rassemblement pour une politique sociale du logement.

Alors que Genève est déjà la ville la plus dense de Suisse, le collectif demande de réduire de moitié le nombre de logements prévus aux Vernets et de procéder à un rééquilibrage au niveau du canton. Au vu de la quantité de surfaces de bureaux vides au bout du lac, il demande aussi de supprimer le bâtiment d'activités pour le remplacer par des logements. (ats/nxp)

Créé: 22.01.2020, 14h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.