Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 15:08

Apple Avec iPadOS, l’iPad va enfin briller de mille feux

Avant sa sortie officielle en automne prochain, nous avons testé la beta du nouveau système d’exploitation propre à l’iPad, qui va lui donner des ailes.

iPadOS offre un nouvel écran d’accueil réunissant davantage d’apps ainsi qu’une vue «Aujourd’hui», qui propose des informations visibles d’un seul coup d’œil.

iPadOS offre un nouvel écran d’accueil réunissant davantage d’apps ainsi qu’une vue «Aujourd’hui», qui propose des informations visibles d’un seul coup d’œil. Image: Apple

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir vécu dans l’ombre de l’iPhone pendant longtemps, l’iPad s’apprête enfin à voler de ses propres ailes. Voilà des années que la firme de Cupertino nous vante les capacités et la puissance de son bébé, jusqu’à en faire l’alter ego du MacBook lui-même.

La dernière version de l’iPadPro proposait en effet des atouts diablement séduisants, mais la tablette peinait encore à se départir de cette image de simple iPhone géant qui lui collait tant à la peau. La faute à un système d’exploitation partagé avec le smartphone depuis sa naissance, il y a neuf ans, l’empêchant de réellement s’émanciper.

Et puis voilà qu’à la surprise générale, la semaine passée, durant la conférence annuelle des développeurs (WWDC), Apple a enfin annoncé la mise en place d’un système d’exploitation propre à ses tablettes, même s’il reprend aussi dans les grandes lignes les nouveautés iOS 13 (mode sombre, fonction Look Around de Plans, sorte de Street View maison…).

On avait macOS pour les Mac, iOS pour les iPhones, voici donc maintenant iPadOS pour les iPads. Une révolution qui devrait permettre d’en faire un vrai outil de productivité et de créativité. Alors plutôt qu’attendre sa sortie officielle en septembre, nous nous sommes empressés d’installer la version beta (réservée aux développeurs) sur un iPadPro de dernière génération, afin de juger ces nouvelles fonctionnalités. Attention, tous les iPads ne sont pas concernés. Pour en profiter, il faudra au moins posséder un Air2, un Mini 4e génération, un iPad 5e génération, ou n’importe quel iPad Pro.

Les fenêtres explosent

Première nouveauté: l’écran d’accueil revisité de ce nouveau système d’exploitation permet non seulement d’afficher plus d’applications sur chaque page (30 au lieu de 20) mais autorise aussi d’ajouter un système de widget baptisé «Aujourd’hui» (en mode paysage seulement) apportant des informations comme les prévisions météo, un agenda, des news, etc… De son côté, le multifenêtrage («Slide View»), autorisant plusieurs applications différentes à cohabiter sur l’écran, y compris la petite fenêtre flottante («Slide Over»), prend aussi de l’ampleur. On peut d’abord maintenant attribuer plusieurs applications à cette dernière mais la fonction «Slide View» s’étend surtout dorénavant aussi à une même application. Autrement dit, il est possible d’afficher côte à côte différents dossiers rangés dans Fichiers, deux cartes issues de Plans ou deux emails différents. Super pratique pour transférer par exemple une image ou un lien web d’un courrier à l’autre.

Fichiers voit grand

Mais les apports les plus spectaculaires sont à aller chercher du côté de l’application Fichiers. Celle-ci gère dorénavant la compression des documents (zip et dézip) et leur édition en PDF. On peut aussi choisir d’afficher les fichiers par colonne, comme sur Mac, pour les retrouver avec plus de facilité, mais aussi accéder à iCloud Drive. L’application introduit surtout une fonction attendue de longue date: la possibilité de brancher à la tablette des clefs USB et autres disques durs externes. Lors de notre test, le périphérique est apparu après quelques secondes dans l’application fichiers, mais sans que le moindre message ne nous prévienne du branchement. On espère qu’une notification sera tout de même prévu pour la version finale. Il est alors possible d’effectuer toutes les opérations pratiquées avec un ordinateur: lire les fichiers, les modifier, les importer ou y déposer de nouveau documents.

Selon le test de certains confrères, l’opération serait toutefois plus difficile à réaliser avec les iPads disposant d’un port Lightning. Les appareils ne disposant pas d’assez de puissance, il faudrait faire l’acquisition de l’accessoire «Adaptateur pour appareil photo vers USB3» (CHF 45.- dans les Apple Store) pour pouvoir à la fois brancher son support externe et relier l’iPad à l’alimentation. Avec de surcroît des performances amoindries. Mais nous ne l’avons pas testé.

Pilotage de trois doigts

Sur Internet, iPadOS permet à Safari de basculer directement sur les sites pour ordinateur au lieu de ceux pour smartphone, leur conférant ainsi plus de possibilités, notamment celle d’autoriser les téléchargements, une meilleure gestion des onglets, ou encore une barre d’outils complète en «Split View». Et puis Apple n’oublie pas que sa tablette est avant tout tactile. Certains nouveaux gestes ont ainsi été introduits. Pour annuler une action, on balaie dorénavant 3 doigts vers la gauche. Et vers la droite pour rétablir l’action. Pour le copier/coller, il suffit de poser trois doigts écartés sur l’écran et de les rapprocher pour copier un texte ou une image sélectionnée, puis de poser vos doigts de manière rapprochée là où vous souhaitez le coller et les écarter.

Confort accru pour le Pencil

On salue aussi les nouvelles fonctionnalités du stylet. Dans un premier temps, la firme de Cupertino a réussi à réduire latence de celui-ci de 20 à 9 millisecondes. Le résultat est impressionnant, donnant au tracé et à l’écriture un confort grandement amélioré. Concernant les fonctions, il suffit maintenant de faire glisser le pencil depuis un coin du bas de l’écran et une capture écran est automatiquement prise, prête pour être annotée et envoyée. La palette d’outils a aussi été repensée, introduisant une règle permettant de tracer des lignes droites suivant l’inclinaison désirée mais aussi une gomme capable d’effacer l’ensemble d’un tracé d’un coup ou seulement des portions.

Quant aux possesseurs d’un Mac ou MacBook, la version 13 de macOS verra l’arrivée de Sidecar, une fonction permettant à l’iPadPro de se transformer en écran externe pour étendre la surface de travail du Mac. La tablette perdra ses fonctions tactiles (à l’exception du défilement des fichiers) mais restera pilotable au stylet. Une fonction idéale pour le monitoring de programmes comme Final Cut, par exemple.

Contrôle à distance

Plus fun, iPadOS autorise également le contrôle de sa tablette avec une souris (et même un trackpad). Il faut aller chercher la fonction assez loin dans Réglages (d’abord dans Accessibilité, puis Toucher, AssistiveTouch, Dispositifs de pointage et enfin Appareils Bluetooth) et la reconnaissance Bluetooth de la souris est encore assez chaotique, mais une fois celle-ci établie le résultat est plutôt efficace et fluide. La fonction est de plus compatible avec la surface Multi-Touch de la Magic Mouse ou la molette d’autres mulots.

Seul bémol, le curseur, qui ne se présente pas sous la forme habituelle d’une flèche mais d’un pointeur disponible en deux tailles et 7 couleurs différentes, n’y est pas aussi précis. Et pour rester dans les contrôles à distance, Apple a aussi décidé de faire plaisir aux gamers avec la reconnaissance de manière native des manettes DualShock de la PS4 ainsi que celle de la Xbox One S. De quoi mettre au placard les manettes MFi qui n’ont jamais brillé par leur efficacité. L’appairage avec une manette Dualshock s’est effectué en un clin d’œil et notre test avec le jeu Asphalt 9 s’est montré très concluant.

L’application reconnaît automatiquement la manette, on a noté un léger lag mais tout à fait supportable et la fonctionnalité prend même en compte plusieurs manettes en même temps (même si les jeux en multijoueurs ne courent pas les rues). On est même censé pouvoir utiliser le micro de l’iPad pour discuter avec ses amis sur les jeux compatibles. Le service sera étendu à l’Apple TV et aux iPhones avec iOS et coïncidera surtout avec l’arrivée d’Apple Arcade cet automne, un service (payant, mais dont le prix n’est pas encore connu) qui permettra de jouer à plus de 100 jeux en illimité, sans pubs et sur tous les appareils Apple.

Apple a donc décidé de marquer la cassure entre iPhone et iPad et nul doute que les prochaines éditions d’iPadOS continueront sur cette lancée pour positionner les tablettes comme un vrai petit Mac. Rappelons toutefois la version beta que nous avons testée est encore loin d’être complète, qu’elle reste parcourue de bugs en toute sorte et que l’on vous recommande donc plutôt d’attendre la version officielle. (Le Matin)

Créé: 11.06.2019, 08h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.