Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

États-Unis Des États américains enquêtent sur Facebook

Ils cherchent à savoir si le réseau social a étouffé ses concurrents et fait courir un risque à ses utilisateurs.

L'enquête ouverte se concentre sur la domination de Facebook dans l'industrie.

L'enquête ouverte se concentre sur la domination de Facebook dans l'industrie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une coalition d'Etats américains, dont New York, lance une enquête antitrust contre Facebook pour déterminer si le réseau social «a étouffé la concurrence et fait courir un risque à ses utilisateurs», a annoncé vendredi la procureure générale de l'Etat de New York.

«Cette enquête se concentre sur la domination de Facebook dans l'industrie (réseaux sociaux) et la conduite potentiellement anticoncurrentielle qui en résulte», explique Letitia James dans un communiqué, ajoutant que l'investigation portera sur la gestion des données des utilisateurs du réseau social et la hausse des prix des spots publicitaires.

Outre New York, le Colorado, l'Iowa, le Nebraska, la Caroline du Nord, l'Ohio, le Tennessee sont les autres Etats concernés, plus la capitale fédérale Washington. (afp/nxp)

Créé: 06.09.2019, 15h28

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.