Jeudi 13 décembre 2018 | Dernière mise à jour 00:21

Etats-Unis Facebook: les Noirs sous-représentés

Selon un ancien employé, les Noirs, en minorité chez Facebook, font l'objet de remarques et comportements désobligeants.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un ancien employé de Facebook a déploré mardi la sous-représentation des personnes noires au sein des équipes du réseau social, affirmant que celles-ci faisaient l'objet de remarques et comportements désobligeants de la part des autres employés.

Mark Luckie, lui-même Noir, a rendu public mardi sur sa page Facebook un message qu'il avait envoyé le 8 novembre à tous les employés du réseau social à travers le monde, la veille de quitter son poste de «strategic partner manager». «Facebook a un problème avec les Noirs», écrit-il, estimant qu'ils y sont «marginalisés».

Le premier réseau social du monde n'était pas immédiatement disponible pour répondre à ces accusations.

Mark Luckie, qui n'explique pas les raisons de son départ, affirme que les employés noirs s'entendent dire par exemple: «Je ne savais pas que des personnes noires travaillaient chez Facebook». Il cite aussi l'exemple d'employés qui auraient été «accostés de manière plus agressive que nécessaire par la sécurité du campus». Pour autant, il affirme que le nombre d'employés noirs a doublé, passant de 2% des effectifs en 2016 à 4% en 2018.

Accusations balayées

Carl Smith, se présentant, lui aussi, comme un employé noir de Facebook, a balayé les accusations de Mark Luckie. «M. Luckie ne parle pas au nom de nous tous. De manière ironique, Mark et moi-même avons commencé le même jour chez Facebook. Je suis toujours là», a-t-il écrit dans un message posté sur sa page Facebook.

Il assure porter, sur son lieu de travail, des tee-shirts «Black Lives Matter» (La vie des Noirs compte), en référence au mouvement ayant vu le jour après une longue série de bavures policières impliquant souvent des agents blancs contre des hommes noirs. «Et je me sens très à l'aise de le faire», a-t-il ajouté.

Un rapport sur la diversité publié en juillet confirme ce chiffre de 4%, relevant que le nombre d'employés noirs monte à 8% dans les activités de ventes. «Mais nous continuons à avoir des difficultés à recruter des Noirs et des Hispaniques dans les emplois techniques et d'encadrement», avait reconnu le responsable de la diversité Maxine Williams. (afp/nxp)

Créé: 28.11.2018, 03h46

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.