Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:01

Médias Facebook veut héberger des articles de journaux

Un partenariat avec plusieurs médias américains comme le New York Times pourrait conduire le réseau social à héberger leurs contenus.

Des tests pourraient commencer dans les prochains mois.

Des tests pourraient commencer dans les prochains mois. Image: Archives/Keystone

Galerie photo

Dix choses que vous ne saviez pas sur Facebook

Dix choses que vous ne saviez pas sur Facebook En 10 ans, le trombinoscope de Mark Zuckerberg est devenu le plus grand des réseaux sociaux, accaparant 20% du temps que les internautes passent en ligne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook discute avec plusieurs entreprises de médias pour tenter de les convaincre de publier directement leurs contenus sur son réseau, plutôt que des liens renvoyant vers leurs propres sites, a révélé mardi 24 mars le New York Times.

Des tests pourraient commencer dans les prochains mois, le quotidien faisant lui-même partie des premiers partenaires, avec BuzzFeed et National Geographic, ajoute-t-il en citant des sources proches du dossier.

Contactés par l'AFP, Facebook, le New York Times et National Geographic n'ont pas répondu dans l'immédiat. Une porte-parole de BuzzFeed n'a pas voulu commenter.

Source d'information

Le réseau au 1,39 milliard de membres est déjà une source d'informations régulière pour 88% des jeunes Américains âgés de 18 à 34 ans, selon les résultats d'un sondage réalisé en début d'année par l'American Press Institute et de l'Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research.

Pour l'instant, Facebook ne publie toutefois que des liens qui renvoient du trafic vers les sites des médias.

Ces derniers conservent ainsi le contrôle d'éventuels revenus liés à la consultation de leurs contenus (que ce soit par de la publicité sur leur site ou un abonnement payant), et peuvent aussi collecter des informations sur leurs lecteurs.

Partage de la pub

Héberger directement leurs contenus sur le réseau social leur ferait renoncer à ce contrôle. Pour rendre sa proposition plus intéressante, Facebook discute donc avec les éditeurs de presse d'un possible partage des recettes des publicités qui seraient publiées avec leurs contenus, selon le New York Times.

La mesure permettrait en outre de simplifier et d'accélérer la consultation des articles, un point particulièrement important pour les internautes se connectant depuis un smartphone, fait-il valoir.

Sur le long terme, tous les médias devraient accorder l'accessibilité à leurs contenus depuis l'extérieur, estime Alan Mutter, consultant pour des journaux et auteur du blog Reflections of a Newsosaur. Mais à court terme, «cette proposition est effrayante car les éditeurs veulent avoir le contrôle de leur image de marque, leur public et leurs recettes publicitaires.» D'un autre côté, «Facebook améliore la satisfaction des utilisateurs et permet de vendre la publicité à de meilleurs taux. »

(AEC//afp/nxp)

Créé: 26.03.2015, 10h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.