Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:35

High-Tech Google affine son algorithme de recherche

Le moteur de recherche est désormais capable de comprendre les différents mots au sein d'une phrase plutôt que de manière isolée.

Cela ne concerne que les recherches en langue anglaise pour le moment.

Cela ne concerne que les recherches en langue anglaise pour le moment. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Google a affirmé vendredi avoir réalisé «sa plus grande avancée» depuis des années sur l'algorithme de son moteur de recherche. Une fois n'est pas coutume, le géant des technologies a donné des précisions sur sa formule secrète.

Google fait appel au «machine learning» (apprentissage automatisé) pour améliorer sa compréhension des requêtes formulées en anglais courant. Il a indiqué vendredi avoir mis au point l'an dernier une technique pour analyser le «langage naturel». Cet outil s'appuie sur une technologie baptisée BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers), capable de comprendre les différents mots d'une recherche au sein d'une phrase plutôt que de manière isolée.

A la manière des humains, le logiciel de Google doit décoder la signification des requêtes même lorsque celles-ci sont peu claires ou semblent avoir peu de sens. «Nous améliorons de manière significative notre compréhension des requêtes, ce qui représente la plus grande avancée des cinq dernières années et l'une des principales avancées dans l'histoire de la recherche (en ligne)», a déclaré Pandu Nayak, vice-président de la recherche chez Google, sur un blog du groupe.

Capable de saisir les nuances

Certains des modèles développés par le BERT sont si complexes qu'ils nécessitent des processeurs ultra-puissants, conçus spécifiquement pour le «cloud» (informatique à distance), précise Google.

«En appliquant les modèles du BERT aussi bien à la hiérarchisation qu'aux extraits qui apparaissent dans les résultats, nous sommes en mesure de mieux vous aider à trouver des informations utiles», a assuré Pandu Nayak. «En termes de classement des résultats, la technologie aidera le moteur de recherche à mieux comprendre une recherche sur 10 en anglais, aux Etats-Unis», ajoute-t-il.

Il a donné l'exemple d'une requête en anglais du type «2019 voyage brésilien aux Etats-Unis visa»: avant, les algorithmes ne comprenaient pas certains adverbes et pouvaient proposer des résultats pour des citoyens américains allant au Brésil. «Avec BERT, le moteur de recherche est capable de saisir la nuance», précise-t-il. Google a dit vouloir étendre ces améliorations à d'autres langues et à d'autres régions «au fil du temps.» (ats/nxp)

Créé: 26.10.2019, 00h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.