Samedi 25 mai 2019 | Dernière mise à jour 17:31

Jeu vidéo L'affaire qui fait de l'ombre à «Borderland 3»

L'ex-cadre qui donnait sa voix au robot Claptrap accuse le patron de Gearbox de l'avoir agressé physiquement dans le hall d'un hôtel.

Randy Pitchford joue avec les personnages de «Boderland 2». À gauche, on reconnait Claptrap, le robot doublé alors par David Eddings, qui accuse désormais son ex-patron de l'avoir physiquement agressé dans un hall d'hôtel en 2017.

Randy Pitchford joue avec les personnages de «Boderland 2». À gauche, on reconnait Claptrap, le robot doublé alors par David Eddings, qui accuse désormais son ex-patron de l'avoir physiquement agressé dans un hall d'hôtel en 2017. Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Randy Pitchford, ce nom ne vous dit probablement rien, l'homme au physique robuste est pourtant une des célébrités de l'industrie du jeu vidéo. Il n'est jamais le dernier à se mettre en avant pour promouvoir la sortie des grosses nouveautés de Gearbox Software, le studio de développement nord-américain qu'il préside. Un studio actuellement sous le feu de l'actualité puisqu'il prépare activement la sortie, en septembre prochain, des son prochain gros titre «Borderland 3». Certains louent son franc-parler, d'autres dénoncent sa capacité à dire tout et son contraire sans jamais se démonter.

«Borderland - La rétrospective», un résumé des épisodes précédents dans la perspective de la sortie en septembre 2019 de «Borderland 3» (vidéo: 2KFrance)

C'est dans ce contexte fébrile que l'affaire a éclaté. Déjà embarqué dans diverses polémiques ayant traits aux microtransactions qui seraient ou ne seraient pas présentes dans le jeu à venir et au généreux bonus (12 millions de dollars) qu'aurait siphonné le patron au détriment de ses employés suite au succès de «Boderland 2» (le cas se règle actuellement devant la justice), Randy Pitchford doit maintenant se défendre de l'accusation d'agression de la part de David Eddings.

Un faux journal de tournage de «Boderland», dans lequel Claptrap, alors doublé par David Eddings, est au premier plan. (vidéo: 2K: United Kingdom)

David Eddings? Cet ex-cadre du studio connu surtout pour être aussi la voix de Claptrap – le célèbre robot sur roue responsable des principales respirations comiques du jeu – a accusé son ex-patron de l'avoir physiquement agressé en 2017 devant le hall d'un hôtel pendant la tenue de la Game Developpers Conference (GDC). Cette révélation est le résultat d'une escalade de propos peu gracieux sur Twitter entre Randy Pitchford et David Eddings, dans lequel Eddings exprimait sa déception de s'être vu refuser une rémunération pour continuer d'être la voix de Claptrap tandis que son ex-patron affirmait le contraire.

La bande-annonce officielle de «Bordlerland 3» (vidéo: 2KFrance)

Suite à ces échanges acrimonieux et à la bombe lancé par l'ex-employé, le studio Gearbox (et non son patron) a réagit ce mercredi par le bais d'un communiqué en mode «contrôle de dommages» et cité notamment par le site Gameindustry.biz: «Gearbox prend très au sérieux les allégations de cette nature et s’abstiendra de commenter les propos de Dave (diminutif de David Eddings, ndlr) du fait qu'il s'agit d'une affaire personnelle. Nous apprécions à leur juste valeur les contributions de David à la franchise Borderland et réaffirmons avoir toujours souhaité son retour en tant que voix de Claptrap, entre autres».

Il n'empêche que les casseroles traînées par Randy Pitchford s'accumulent et l'histoire ne dit pas (encore) si 2K, l'éditeur qui aura la charge de conduire le jeu vers les sommets des ventes ou si le personnel de Gearbox en ont pris ombrage. (Le Matin)

Créé: 08.05.2019, 19h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.