Mardi 23 avril 2019 | Dernière mise à jour 00:25

France La SNCF prépare un TGV conduit par un robot

La Société nationale des chemins de fer français prévoit plusieurs étapes dans la création d'un train grande vitesse totalement autonome.

Les premières circulations de TGV autonomes sont prévues pour 2023.

Les premières circulations de TGV autonomes sont prévues pour 2023. Image: Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conduite totalement automatisée n'existe pas encore dans le mode ferroviaire, explique Mathieu Chabanel, directeur général adjoint de SNCF Réseau, du fait de possibles intrusions, ou d'une dose de freinage à adapter à la météo. Mais la SNCF prévoit plusieurs étapes ces prochaines années vers ce projet:

2019

Une première expérimentation de train de fret «drone», c'est-à-dire un train de fret sans conducteur, télécommandé, sera menée. L'emplacement du conducteur à proximité du train reste à préciser. Mathieu Chabanel évoque de «gros enjeux de fiabilité».

2021

Les manoeuvres des trains de fret et des TER, depuis et vers les centres de maintenance par exemple, pourront être partiellement automatisées, car elles se déroulent sur des circuits semi-fermés. Actuellement, elles concentrent «une bonne partie des aléas, une grande complexité, et nécessitent beaucoup d'acteurs», a détaillé Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien. «Si on arrive à avoir un certain nombre d'automatismes, on peut gagner beaucoup en efficacité et en fiabilité», ajoute-t-il.

2022

Le prolongement vers l'ouest parisien du RER E, Eole, sera mis en service, semi-autonome entre Nanterre et Rosa-Parks (XIXe arrondissement de Paris). «Il s'agira du premier système autorisé à faire de l'automatisme sur le réseau ferré national», a précisé Alain Krakovitch. L'automatisme, baptisé Nexteo, gère les accélérations et freinages, tandis que le conducteur ferme les portes et traite les éventuels aléas. Ainsi, un train pourra passer toutes les 108 secondes, au lieu de 180 secondes actuellement.

2023

Les premières circulations de TGV autonomes, dans lesquels le conducteur sera là pour fermer les portes et traiter les éventuels aléas, pourront être envisagées. La circulation de TGV semi-autonomes est facilitée par le fait que ces trains circulent sur des voies dédiées, avec du matériel homogène. Là encore, la fréquence des trains pourra être améliorée. Par exemple, entre Paris et Lyon, il sera possible d'ajouter 25% de trains. A terme, la SNCF vise une conduite automatique du train, sans chauffeur mais avec du personnel à bord. (AFP/Le Matin)

Créé: 15.06.2017, 09h52

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.