Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:00

Jeu vidéo Les concepteurs de l'Atari Box parlent mais n'en disent pas plus

La firme persiste à tenir en haleine après 30 ans d'absence du marché des consoles de jeux. Tour des hypothèses.

La vidéo dévoilé alors que se déroulait l'Electronic Entertainment Expo 2017 à Los Angeles.
Vidéo: dr

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous croulons sous le travail en cet instant (après avoir lâché notre premier teaser à l'E3 et avec encore tant de choses à préparer). Nous reviendrons vers vous dès que possible et vous tiendrons informés si nous avons du nouveau. Merci de nous avoir contacté et gardons le contact! ».

C'est en ces termes que l'équipe en charge de l'Atari Box est sorti de son mutisme lundi matin sans pour autant révéler quoi que ce soit de nouveau sur son projet. Rappelons que c'est en juin dernier qu'Atari a annoncé un étrange come-back. Ce pionnier du jeu vidéo («Asteroids» en borne d'arcade, ça vous dit quelque chose?), balayé du marché des console après l'explosion de la bulle spéculative des années 80 aux Etats-Unis, balançait sur les internet une énigmatique vidéo révélant les contours d'une boîte qui rappelait furieusement ceux de l'antique Atari 2600 (1977-1992).

Dès lors deux hypothèses ont germé: la console sera une madeleine pour les gamers nostalgiques, autrement dit, elle sera ce que la Mini NES et la future Mini SNES est à Nintendo, soit une machine de musée, ou elle sera une vraie console moderne qui viendra brouter l'herbe des Sony PS4, Microsoft Xbox One ou Nintendo Switch. Quelques indices (le logo lumineux high-tech de la vidéo et les propos de l'actuel patron d'Atari qui évoque une architecture PC) fait pour l'instant pencher la balance vers cette dernière possibilité.

Dans le premier cas, l'opération ne peut être qu'anecdotique bien qu'elle puisse se révéler lucrative. Dans le second, elle marquera l'arrivée audacieuse d'un nouvel acteur qui aura fort à faire pour se faire une place sur un marché déjà méchamment encombré. Et là, on peut craindre que ce géant devenu nain, qui a trouvé refuge après diverses débâcles dans des niches, notamment celle du casino en ligne, n'aura pas les reins assez solides pour s'imposer durablement. Il faudra donc une grosse surprise pour que l'opération puisse être prise au sérieux.

Une chose est sûre, Atari est bien parti pour faire de ce retour un des feuilletons ludiques de l'été. (Le Matin)

Créé: 03.07.2017, 13h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.