Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 05:50

Téléphonie Samsung va dévoiler son Galaxy S8

Le géant sud-coréen présente mercredi son nouveau produit, après un rappel massif de son Galaxy Note 7.

Pour un spécialiste, «l'image de marque de Samsung a été clairement écornée» avec les déboires du Galaxy Note 7.

Pour un spécialiste, «l'image de marque de Samsung a été clairement écornée» avec les déboires du Galaxy Note 7. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier fabricant mondial de smartphones, le sud-coréen Samsung, va dévoiler mercredi à New York son dernier fleuron, le Galaxy S8. Le groupe espère ainsi tourner la page du rappel planétaire humiliant de la version précédente de son téléphone.

Samsung Electronics avait été forcé en octobre d'arrêter la production de son produit phare, le Galaxy Note 7, après que plusieurs appareils eurent explosé ou pris feu. Or, cet appareil devait concurrencer l'iPhone 7 du grand rival américain Apple.

Mettant les batteries en cause, Samsung avait dû rappeler plus de trois millions d'appareils et présenter ses excuses aux consommateurs. Il a été contraint de reporter le lancement du S8, et a laissé - de peu - la première place mondiale à Apple sur le marché des smartphones au 4e trimestre 2016 tandis que le chinois Huawei grignote des parts de marché.

Milliards de dollars

Cette débâcle a coûté des milliards de dollars au conglomérat, tout en entachant sa réputation et sa crédibilité à un moment où il se retrouvait englué dans un vaste scandale de corruption.

Le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-Yong, qui est également l'héritier du groupe, a été placé en détention provisoire pour corruption aux côtés de quatre autres dirigeants de l'entreprise, dans ce scandale qui a coûté son poste à la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye.

Le lancement du Galaxy S8 «va être un test très, très important pour Samsung», a souligné auprès de l'AFP Sylvain Chevallier, spécialiste télécoms chez BearingPoint. Le marché des smartphones est aujourd'hui divisé en deux segments, explique-t-il: les appareils «premium» avec Samsung et Apple qui génèrent la majorité des marges, et les modèles plus bas de gamme - qui sont quatre fois moins chers en moyenne.

Trois leviers

«Pour être capables de maintenir des prix premium, les constructeurs doivent jouer sur trois leviers: l'image de marque comme pour tous les produits de luxe - avec un peu d'irrationnel, et évidemment une image de fiabilité et de qualité -, la technologie et le système d'exploitation», note Sylvain Chevallier.

Sur ce dernier point, souligne-t-il, «Samsung doit être capable de se différencier des autres constructeurs sur Android (le système d'exploitation développé par Google, ndlr) par un certain nombre de services à valeur ajoutée», tandis qu'Apple dispose de son propre système, iOS.

Pour le spécialiste, «l'image de marque de Samsung a été clairement écornée» avec les déboires du Galaxy Note 7.

Si le S8 devrait selon lui être fiable, «il va falloir regarder s'ils sont capables d'être clairement en tête au niveau technologie pour pallier ce déficit d'image et être suffisamment innovants sur le système d'exploitation pour se différencier d'autres constructeurs Android», juge-t-il. Faute de quoi le groupe sud-coréen ne pourra pas maintenir ses prix et ses marges.

«Nouvelle ère»

Sur son site, Samsung évoque «le début d'une ère nouvelle», sans autre précision sur les caractéristiques techniques de son nouveau téléphone. Il refuse de communiquer avant sa présentation à New York, mais les fuites ont été nombreuses dans la presse spécialisée ces dernières semaines.

Le S8 devrait selon toute vraisemblance intégrer Bixby, le nouvel assistant virtuel développé grâce au rachat en octobre de la société à Viv Labs, fondée par les créateurs de Siri. Il s'agit d'ailleurs de proposer une alternative à Siri, l'assistant virtuel d'Apple (racheté par la marque à la pomme en 2010).

Reconnaissance faciale

D'après des photographies du nouvel appareil parues dans la presse, le Galaxy S8 aura un écran incurvé plus large que la version précédente, tout en conservant plus ou moins la même taille. Le bouton «home» figurant sur le devant de l'appareil semble avoir disparu au profit d'un scanner d'empreintes digitales à l'arrière.

Le smartphone serait aussi doté d'une technologie de reconnaissance faciale et d'un scanner d'iris permettant d'autoriser les paiements sur Samsung Pay.

Samsung n'a pas encore annoncé la date de lancement du S8, ni son prix, mais les spécialistes s'attendent à ce qu'il soit dans les rayons fin avril pour un coût situé entre 900 et 1000 dollars (entre 886 et 985 francs). Plus que ses prédécesseurs, donc. La réponse d'Apple est attendue à l'automne avec la sortie d'un futur iPhone 8. (ats/nxp)

Créé: 29.03.2017, 14h06

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.