Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 05:17

Internet Twitter réagit face au harcèlement en ligne

Le réseau social teste des outils permettant aux utilisateurs de mieux contrôler leurs conversations en décidant qui peut y répondre.

Dès le 1er trimestre, Twitter va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet.

Dès le 1er trimestre, Twitter va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Twitter veut tester de nouveaux moyens de limiter le harcèlement en ligne, notamment en offrant aux usagers du réseau social les moyens de contrôler qui peut répondre à un tweet donné.

«Diverses options»

«Nous voulons aider les gens à se sentir plus en sécurité en participant au dialogue sur Twitter et en leur donnant plus de contrôle sur les conversations qu'ils entament», explique le réseau de micro-messages sur son compte de communications.

«Nous allons tester diverses options sur qui peut répondre à des tweets au début de 2020», a-t-il ajouté.

Lors d'une présentation au salon d'électronique grand public de Las Vegas, selon le site spécialisé TechCrunch, plusieurs responsables de l'entreprise ont apporté des précisions.

Dès le 1er trimestre, le réseau à l'oiseau va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet: l'option la plus radicale empêchant tout le monde d'y répondre, à l'exception des personnes citées dans le message. L'usager pourra également choisir de ne laisser répondre que les comptes auxquels il est abonné ou l'option la plus ouverte: tous les utilisateurs de Twitter.

Choix limité

Pour l'heure, les usagers ont peu de choix pour limiter les réponses à un tweet: passer son compte en «privé» à l'aide du petit symbole du cadenas ou bloquer directement des personnes.

De nombreux usagers de Twitter ont été confrontés au harcèlement sur le réseau social. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2020, 16h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.