Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 12:02

High-Tech Apple ne fabriquera pas son chargeur sans fil

L'entreprise californienne n'est pas satisfaite de son Airpower, présenté en 2017, et a décidé de finalement y renoncer.

Il est très rare qu'Apple renonce à un produit qu'il avait promis.

Il est très rare qu'Apple renonce à un produit qu'il avait promis. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Fait rare, Apple a officiellement renoncé vendredi à lancer un produit, en l'occurrence un chargeur sans fil baptisé AirPower promis depuis 2017, évoquant l'impossibilité de mettre au point un appareil digne de la firme à la pomme.

Dévoilé en septembre 2017 en même temps que l'iPhone «X» qui marquait les dix ans du smartphone vedette, l'AirPower devait ressembler à une sorte de petit tapis sur lequel on pouvait recharger simultanément iPhone, AppleWatch (montre connectée) ou AirPods (écouteurs sans fil) rien qu'en les posant dessus.

Mais «après beaucoup de travail, nous sommes arrivés à la conclusion qu'AirPower n'atteindrait pas nos niveaux de qualité élevés et nous avons annulé le projet», a indiqué dans un mail à l'AFP Dan Riccio, un des responsables du dossier. «Nous présentons nos excuses aux clients qui attendaient ce lancement. Nous pensons toujours que le futur est sans fil et sommes déterminés à continuer dans (cette) voie», a ajouté M. Riccio.

S'il est très rare qu'Apple renonce carrément à un produit qu'il avait promis, plusieurs appareils ont déjà connu des retards par le passé, comme ses AirPods ou son enceinte connectée HomePod. Il existe déjà sur le marché de nombreux modèles de chargeurs sans fil. Apple vend d'ailleurs directement sur son site des chargeurs sans fil d'autres marques.

Le groupe de Cupertino a commencé à opérer une transition nette vers les services et a annoncé cette semaine une plateforme de vidéo en streaming et un abonnement presse, entre autres.

La firme américaine a en effet besoin de devenir moins dépendant de son iPhone, qui s'écoule encore à des dizaines de millions d'exemplaires chaque trimestre mais dont les ventes ont baissé fin 2018, sur fond de marché du smartphone saturé. (afp/nxp)

Créé: 30.03.2019, 01h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.