Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:56

Brevets Apple réclame 2,5 milliards à Samsung pour usurpation

La firme à la pomme estime que l'entreprise coréenne s'est enrichie et l'a dépassé indûment dans les ventes de téléphones portables en la copiant délibérément.

Ressemblance frappante: Les deux entreprises se livrent une bataille juridique pour bloquer leur progression respective sur le marché de la téléphonie.

Ressemblance frappante: Les deux entreprises se livrent une bataille juridique pour bloquer leur progression respective sur le marché de la téléphonie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Apple estime que Samsung lui doit plus de 2,5 milliards de dollars pour utilisation non autorisée de ses brevets liés à ses téléphones iPhone et ses tablettes iPad, a indiqué le groupe informatique dans un document de justice publié avant l’ouverture d’un procès.

«Enrichissement injuste»

«Les ventes de Samsung liées à l’usurpation de brevets lui ont permis de dépasser Apple pour devenir le plus grand fabricant de téléphones dans le monde», font valoir les avocats du groupe américain, accusant le groupe coréen d’être arrivé à ce résultat après avoir «choisi de copier Apple.»

Avant l’ouverture d’un procès prévu lundi à San José (Californie, ouest), Apple estime que les recettes qu’il a perdues en raison de cette concurrence déloyale, et l’«enrichissement injuste» de Samsung, représentent près de 2,525 milliards de dollars. En ajoutant des dommages et intérêts pour usurpation «délibérée» de brevets, les sommes réclamées peuvent aller bien au-delà de ce montant.

Samsung nie avoir utilisé des brevets d’Apple, et a accusé à son tour le groupe californien d’utiliser illégalement certaines de ses technologies de connexion sans fil. Les patrons d’Apple et Samsung, Tim Cook et Choi Gee-Sung, avaient eu sur ordre de la justice deux jours de discussion en mai pour tenter de mettre fin aux différends, mais sans résultat.

Suspension des ventes

Les procédures sont présidées par la juge Lucy Koh, qui le mois dernier avait ordonné la suspension en référé des ventes de la tablette Samsung Galaxy Tab.

Outre les Etats-Unis, Samsung, qui est l’un des principaux utilisateurs du système d’exploitation Android de Google, et Apple sont en conflit devant les tribunaux de plus d’une demi-douzaine de pays, avec des résultats divers.

Samsung est non seulement un concurrent d’Apple, mais aussi un fournisseur de pièces pour ses iPads, iPhones et autres baladeurs iPods. (afp/nxp)

Créé: 24.07.2012, 20h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.