Mercredi 17 octobre 2018 | Dernière mise à jour 17:12

Cybercriminalité Blockchain, cloud, cibles de choix des «hackers»

En 2018, les cyberattaques viseront particulièrement le blockchain et le cloud.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le blockchain et le cloud vont être particulièrement visés par les pirates informatique en 2018, avertit un spécialiste de la cybersécurité. L'année verra également l'émergence de cyberattaques mues par l'intelligence artificielle ou par des éléments de celle-ci.

«Nous avons (...) constaté des faiblesses dans la façon avec laquelle les gens implémentent et utilisent la technologie blockchain», déclare dans un entretien diffusé lundi par Le Temps, Rich Fennessy, le directeur de la division sécurité du groupe vaudois de technologies Kudelski. Il pointe en particulier l'écosystème entourant le blockchain, dont la sécurité n'est pas toujours à niveau.

Quant aux piratages informatiques contre le cloud, l'informatique en nuage en français, ils seront plus fréquents et plus difficiles à détecter. «La plupart des organisations ne possèdent pas d'outils pour contrer ces attaques et les fournisseurs ne conservent les données que sur une période de trois mois», remarque-t-il.

Du côté des logiciels rançonneurs, après l'épidémie qui a éclaté en 2016, la menace semble se stabiliser, selon M. Fennessy. «Mais c'est en même temps désormais une attaque très commune», ajoute le responsable, soulignant que ses effets demeureront «très douloureux». Les rançongiciels ou ransomwares empêchent l'utilisateur d'avoir accès à ses fichiers tant qu'il ne paye pas une rançon.

L'expert a également observé de nouvelles cyberattaques liées aux cryptomonnaies. «Ces attaques se diffusent comme des ransomwares, mais au lieu de bloquer un système en échange d'argent, elles utilisent les ressources informatiques d'une entreprises pour miner des monnaies virtuelles», explique-t-il. «Dans le pire des scénarios, le système de l'entreprise s'effondre». (ats/nxp)

Créé: 07.05.2018, 05h00

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.