Jeudi 24 mai 2018 | Dernière mise à jour 01:28

Test La caméra de sécurité Arlo passe la seconde

L'américain Netgear vient de lancer une évolution de son œil connecté pour les domiciles inquiets. On l'a mis à l'épreuve.

Une camera Arlo (modèle Pro 2) est cachée dans cette photo. Sauras-tu, amis lecteur, la trouver?

Une camera Arlo (modèle Pro 2) est cachée dans cette photo. Sauras-tu, amis lecteur, la trouver? Image: dr

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elles sont petites, résistantes, waterproof, nyctalopes, connectées, aimantées, sans fil, et rechargeables. Elles se fondent dans le paysage, qu'elles soient posées sur une étagère ou arrimées sur un socle mural, à l'intérieur comme à l'extérieur. Elles dorment quand vous êtes à la maison et peuvent automatiquement se mettre en mode «Je détecte les mouvements» quand vous avez quitté le nid. Elles vous alerte sur votre smartphone quand un visiteur inattendu entre dans son champ et balance dans le «Cloud» (une semaine de stockage offerte) une petite vidéo pour le prouver. Vous pouvez vérifier par l'image et à distance la nature de l'intrusion et même activer une sirène qui fait un bruit d'enfer. Et si «l'intrus» se révèle être votre compagne ou compagnon, vous pourrez toujours lui faire un petit coucou via la fonction interphone.

Elles, ce sont les caméras de sécurités Arlo Pro, conçues par l'Américain Netgear que nous avons pu tester dans le courant de l'année 2017, et dont les qualités cumulées les placent parmi les plus populaires systèmes pour particuliers. Pour vous résumer nos impressions d'alors: ce n'est apparemment pas donné mais une fois qu'on a correctement réglé l'activation et la désactivation automatique via le GPS des smarphones, le système fonctionne du tonnerre de Zeus et les applications qui permettent de gérer tout ce petit monde sont des modèles d'ergonomie. Cela nous donne l'impression d'être un peu l'Homme du 21ème siècle: complètement connecté et chaque jour un peu plus parano.

Pourquoi y revenir? Tout simplement parce que Netgear vient de lancer l'Arlo Pro 2. Une évolution. Quoi de neuf? De prime abord, pas grand chose: le logo change de couleur et la bordure de la façade avant de la caméra passe du noir au blanc. Le berceau connecté au routeur est en revanche rigoureusement identique, les Arlo 2 se connectent sur la base exactement comme les autres caméras. Pour l'essentiel, les principales nouveautés sont internes: les caméras capturent des vidéos désormais en 1080p et non plus en 720p comme auparavant. Autrement dit, la définition est meilleure.

Image capturée avec une Arlo Pro

Image capturée avec une Arlo Pro 2

En cas de détection de mouvement, elles permettent de visionner l'enregistrement trois secondes avant la susdite détection (ne nous demandez pas par quel miracle). Elles permettent aussi définir des zones spécifiques dans leur champ de vision qui doivent particulièrement être surveillée. D'autres nouvelles options font leur apparition, telle la possibilité de mettre en fonction une capture vidéo 24h/24, mais cela réclame une installation plus lourde et la souscription d'un abonnement payant. Il y a aussi une compatibilité avec Alexa, l'IA d'Amazon qui pilote les enceintes connectées qui font fureur aux Etats-Unis (mais pas encore vraiment disponibles en Suisse).

Au final ces améliorations répondent aux demandes des certains des utilisateurs de la première génération Arlo mais ne changent fondamentalement pas la donne pour un usage standard. Si ce n'est pour le prix qui se situe désormais entre 600 et 700 francs pour un pack comprenant un berceau et 2 cameras sans fil (ou 300 francs par camera pour compléter un réseau existant). La première génération reste à notre sens hautement recommandable pour ceux qui veulent démarrer avec un budget restant en-dessous de 500 francs. (Le Matin)

Créé: 09.02.2018, 15h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.