Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:45

Snapchat Disparition d'un filtre accusé d'être raciste

Le réseau social a supprimé un filtre qui ajoutait sur les visages des dessins d'yeux bridés et des grandes joues.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'application mobile américaine de messagerie Snapchat a fait rapidement disparaître un filtre photo accusé par les internautes de véhiculer des stéréotypes racistes envers les Asiatiques.

Le filtre, qui avait été lancé mardi, ajoutait sur les visages pris en photo des dessins d'yeux bridés et des grandes joues, et s'est attiré une volée de critiques notamment sur Twitter.

Snapchat a assuré que le filtre était censé rappeler de manière ludique les personnages de dessins animés, mais a promis qu'il ne serait pas remis en circulation.

100 millions d'utilisateurs

Snapchat s'était déjà attiré des critiques similaires avec un autre filtre inspiré de Bob Marley, qui ajoutait aux photos des dreadlocks mais modifiait également certains aspects du visage et fonçait la teinte de peau.

L'application mobile est devenue très populaire auprès des jeunes utilisateurs de smartphones grâce à ses messages qui disparaissent quelques secondes après réception. Il revendique plus de 100 millions d'utilisateurs dans le monde.

(ats/nxp)

Créé: 11.08.2016, 04h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.