Mardi 16 octobre 2018 | Dernière mise à jour 12:44

Internet Fil Facebook: priorité à la famille et aux amis

Le réseau social a décidé de modifier son fil d'actualité afin de redonner la priorité aux amis au détriment des marques.

Mark Zuckerberg a défini comme priorité de rassembler les personnes utilisant son réseau dans la vraie vie.

Mark Zuckerberg a défini comme priorité de rassembler les personnes utilisant son réseau dans la vraie vie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a annoncé jeudi une refonte majeure du fil d'actualité sur lequel naviguent plus de deux milliards d'utilisateurs. La priorité sera donnée aux contenus partagés par la famille et les amis, au détriment des marques et autres pages. Les médias sont inquiets.

Il s'agit de la plus importante refonte stratégique des contenus effectuée ces dernières années par le réseau social. La façon dont Facebook classera les publications dans les prochaines semaines, en mettant en avant les photographies, vidéos et statuts publiés par des proches, doit permettre de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs, a expliqué John Hegeman, responsable des fils d'actualité au sein du groupe.

Concrètement, les photos, liens ou commentaires postés par vos amis ou connaissances resteront bien visibles sur le fil, à la différence des contenus en provenance des pages «aimées» par les utilisateurs, qui seront moins présents. Cette nouvelle organisation doit permettre de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs, a ajouté John Hegeman.

«C'est un grand changement», souligne-t-il. «Les gens vont en fait passer moins de temps sur Facebook, mais cela nous convient parce que cela rendra le temps qu'ils y passent plus précieux et, au bout du compte, cela sera bon pour notre activité.»

Facebook estime par exemple qu'une photo de famille a plus de valeur pour un utilisateur que le clip d'une star ou la publicité d'une marque de vêtements.

Une phase-test a eu lieu dans une demi-douzaine de pays sur plusieurs mois, parmi lesquels la Slovaquie, le Guatemala et la Bolivie.

Importante mise à jour

Le cofondateur et directeur général du groupe, Mark Zuckerberg, a défini comme priorité de rassembler les personnes utilisant son réseau dans la vie. «Lorsque nous allons déployer cela, vous verrez moins de contenus publics comme des publications d'entreprises, de marques et de médias», a écrit jeudi Mark Zuckerberg sur sa page.

Facebook, tout comme Twitter, a été critiqué récemment pour avoir laissé fleurir sur son site de fausses informations, à l'instar des contenus publiés par les Russes durant la campagne présidentielle américaine de 2016.

Mark Zuckerberg, lors de ses voeux pour 2018, a d'ailleurs promis de «réparer» ces «erreurs». «L'une de nos grandes priorités pour cette année», a-t-il ajouté jeudi, «est de nous assurer que le temps passé sur Facebook soit du temps bien dépensé».

Médias inquiets

La nouvelle fonctionnalité inquiète les médias, qui voient les contenus postés sur leurs pages relégués au second plan et craignent d'importantes conséquences sur leur capacité à atteindre leurs lecteurs, à moins de sponsoriser des contenus sur le fil d'actualité.

Dans les pays où la fonctionnalité a été testée depuis octobre, les médias ont observé une chute importante de visites de leurs sites web en provenance de Facebook. Signe de la fébrilité autour de cette annonce, le titre de Facebook a chuté de 4,48% vendredi, peu après l'ouverture de Wall Street. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2018, 03h11

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.